Afrisson

Seydina Insa Wade le retour


Articles -  Edito - par   Sylvie Clerfeuille  - 13 mai 2009

Il y a des artistes qui marquent une scène nationale en profondeur mais il faut attendre plusieurs décennies pour découvrir leur talent. C’est le cas de Seydina Insa Wade, père du folk sénégalais qui reçut des tomates au Festival des Arts Nègres en 1966 pour avoir osé chanter en wolof !!! Fasciné par les classiques sénégalais et européens, il nous revient avec un nouvel album , Reënes.

Dans les découvertes, penchons-nous sur Zalyka, la « Tracy Chapman de Guinée Bissau » grandie à Elbeuf mais nourrie de la terre natale de ses parents où elle s’apprête à aller présenter son nouvel album, Follow your dreams. Dans les redécouvertes, partons en pays bassa, au Cameroun sur les traces de Jean Bikoko Aladin, le père de l’assiko, qui inspira de nombreux artistes comme Kristo-Numpuby ou Asta-Djimbe. Côté Afrique du Sud, le 2 mai, se sont tenus au Superbowl de Sun City les 15° South African Music Awards avec quelques belle surprises : Rebecca Malope, meilleur album de gospel pour Ujehova Ungu’ Madida, Abdullah Ibrahim, meilleur artiste masculin avec l’album Senzo, meilleur album de musique africaine alternative pour African Kings du Dizu Plaatjies Ibuyambo Ensemble et une nomination en jazz contemporain pour Beyond, un album à la mémoire du bassiste de jazz mozambicain Gito Baloï.
Un petit tour donc en Afrique du sud, un dossier spécial sur l’assiko du Cameroun, une plongée dans l’histoire du jazz sud-africain avec Embracing Jazz, la biographie de la grande chanteuse de jazz Bea Benjamin, la femme d’Abdullah Ibrahim. Et n’oubliez pas, tous les concerts sont sur notre agenda. Bonne visite...

 

par   Sylvie Clerfeuille - 13 mai 2009 - © Afrisson