Afrisson

Biographie

Shatta Wale

   Charles Nii Armah Mensah Jnr
Artistes Ghana | Naissance : 1984 | Styles :  Afro-reggae - Azonto - Dancehall - Hiplife Site internet

Né le le 17 octobre 1984 à Accra, au Ghana, Charles Nii Armah Mensah Jnr aka Shatta Wale dit "Bandana" ou "Da Maker" ou "Riddim Boss" est auteur-compositeur, producteur et adepte de dancehall/ragga, de hiplife (afro-rap ghanéen), d’afro-reggae et d’azonto (afro-dance). Il s’illustre en 2013 avec sa vidéo "Everybody Likes My Tin". Celui que l’on surnomme aussi "African Dancehall King" (Roi du dancehall africain) est fondateur du groupe et maison de disques Shatta Movement Empire comprenant deux autres labels, Shatta Movement Records et SM 4 Life (Shatta Movement For Life), des studios d’enregistrement, ainsi qu’une structure philanthropique, Shatta Movement Family (S.M.F.), soutenant les élèves en fournissant du matériel éducatif aux écoles.

Dancehall King, un méga hit international

En 2013, la sortie de "Dancehall King", un méga hit international aux parfums azonto/afro-dance (plus de 2.000.000 vues sur youtube) hisse Shatta Wale parmi les artistes les plus populaires du Ghana. Cet opus lui vaut plusieurs récompenses en 2014 : "Meilleur artiste de l’année" et "Meilleure chanson Reggae/Dancehall de l’année" pour "Everybody Likes My Tin" aux Ghana Music Awards, "Meilleure chanson Reggae/Dancehall de l’année" pour "Dancehall King" aux Ghana Music Awards, "Meilleure vidéo Reggae/Dancehall" et "Vidéo la plus populaire" pour "Everybody Likes My Tin" aux 4Syte TV Music Video Awards, "Artiste africain de l’année" pour "Everybody Likes My Tin" aux Nigeria Entertainment Awards, "Artiste africain de l’année", "Meilleure performance de l’année" pour "Dancehall King" aux Nigeria Entertainment Awards, Meilleure vidéo Dancehall" pour "Like my thing" et "Artiste Dancehall de l’année" pour "Shatta Wale – Enter the Net" aux aux BASS Awards… Cet énorme succès lui vaut le surnom de "Dancehall King" (Roi du Dancehall), et l’amène à réaliser en juillet/août 2014 une tournée aux Etats-Unis, renouvelée en 2015.

After The Storm

Après la parution de Currency Year Mixtape 2016, Shatta Wale sort After The Storm (Après la tempête), une mixtape 22 titres très bien accueillie par la critique. Le lancement de cet opus qui a eu lieu à l’Independence Square, la Place de l’Indépendance à Accra, au Ghana, devant 45.000 spectateurs, est un fait unique dans l’histoire de la musique ghanéenne

Shatta Wale et le cinéma

Outre la musique, Shatta Wale a d’autres cordes à son arc, apparaissant comme comédien dans "Never Say Never", un film écrit et réalisé en 2014 par Selorm Martinson Jnr., avec Charles Bucknor, Paulina Oduro, Edward Kuffour, et bien d’autres… En 2015, il est, avec Bisa K’dei et Majid Michel, dans "Shattered Lives", un film du Nigérian Ikechukwu Onyeka, acteur, producteur et réalisateur Nollywood.

Don’t Try

En 2016, Shatta Wale sort "Don’t Try" (N’essaie pas), un single qui semble être une réponse à la chanson "Opana" de son compatriote et rival, le rappeur hiplife Criss Kwaku Waddle aka Criss Waddle "Diss reply to Criss Waddle".
Dans sa chanson sous-titrée "Dancehall Queen", Criss Waddle parle plutôt de "Reine du dancehall" et non de "African Dancehall King" (Roi du dancehall africain), comme les fans ghanéens appellent Shatta Wale. Ce dernier regrette d’ailleurs avoir enregistré le titre "Ferrari" avec Criss Waddle.

Autres réalisations

Artiste prolifique, Shatta Wale a enregistré plusieurs autres disques : "Times And Season" (CD – 2013), "Shatta Story" (single – 2014), "Talk Talk" (single – 2014), "Answers" (mixtape - 2014), "The King" (mixtape - 2015), "Million Miles" (mixtape – 2015), "Rasta Flex" (mixtape - 2015), "Usa Tour" (mixtape – 2015), "Foundation" (mixtape – 2015), "Bad Man" (single – 2015), "Times And Season" (CD – 2015), "Up a Road" (mixtape – 2015), "Magical Year" (mixtape – 2015), "Hol’ It - Mix Hosted by DJ Manni" (mixtape - 2015), "Caan Pull Wi Down" (single – 2015), "Ferrari" (single – 2015), "Money & Dancehall (The Clash Flow Riddim)" (single – 2015), "Like A King" (single - 2015), "Lip Service" (single – 2016), "Real African" (single – 2016), "Be Ma Bae" (single - 2016), "Mama" (single - 2016) "Love Mi Suh" (ou "Love Me Suh") (single – 2016), "I Laf Enter Mall" (single – 2016), "Obordorbidi" (single - 2016), "Reality" (single – 2016), "Hope" (single – 2016), "Fe Di Money" (single - 2016), "Run" (single – 2016), "Ghost" (single – 2016), "Dem Fraid" (single – 2016), "By Force" (single- 2016), "Pree Mi Era" (single - 2016), "Stamina" (single – 2016), "Don’t Try" (single – 2016), "If I Collect" (single – 2016), "Bie Gya (Open Fire)" (single - 2016), "Local Champion" (single – 2016), "Cocoa Season" (single – 2016), "Talk Talk" (single – 2016), "Warn Dem" (single – 2016), "Prove You Wrong" (single – 2016), "Yawa" (single - 2016), "Kakai" (single – 2016), "Tail Light" (single – 2016), "Get Lost" (single – 2016), "Champion Gal" (single – 2016), "Tsoobi (Doll) " (single – 2016), "Free Up Di Gaza" (single - 2016), "Ejuma No Esi" (single – 2016), "Baby (Chop Kiss)" (single - 2016), et beaucoup d’autres encores…

Récompenses, Awards

Reconnu par ses pairs, le milieu du showbiz, les médias et le grand public, Shatta Wale a été plusieurs fois nominé et a remporté plusieurs trophées : "Meilleur nouvel artiste" aux International Reggae and World Music Awards 2014, "Jigwe musicien de l’année" aux Jigwe Awards 2014, "Meilleure vidéo reggae/dancehall" et "Vidéo la plus populaire" pour "Everybody Likes My Tin" aux 4Syte TV Music Video Awards 2014, "Artiste africain de l’année" et "Meilleure performance de l’année" aux Nigeria Entertainment Awards 2014, "Artiste de l’année" et "Chanson reggae/dancehall de l’année" pour "Dancehall King" aux Ghana Music Awards 2014, "Chanson du DJ de l’année" pour "Dancehall King" aux Ghana DJ Awards 2014, "Meilleure vidéo dancehall" pour "Like My Thing" et "Artiste dancehall de l’année" aux BASS Awards 2014, "Meilleur musicien masculin choisi par le public" aux GN Bank Awards 2015, "Awards des Editeurs" aux 3G Awards 2015, "Chanson du DJ de l’année" pour "Kakai" aux 3G Awards 2016, "Artiste à la meilleure présence médiatique sociale" aux Blogging and Social Media Awards 2016, "Découverte d’or" aux Golden Movie Awards Africa 2016, "Meilleure chanson de l’année" pour "Kakai" aux Africa Europe DJ Awards (Italie) 2016, "Musicien ghanéen masculin de l’année" aux City People Entertainment Awards 2016…

Philanthropie

Artiste engagé, Shatta Wale milite pour l’environnement, la justice sociale, la liberté d’expression et d’entreprendre, l’éducation de la jeunesse, le soutien aux hôpitaux, aux sinistrés, et lutte contre l’utilisation des produits chimiques dans l’agriculture…

 

par   Nago Seck  21 juillet 2013 - © Afrisson

Discographie

Shatta Wale