Afrisson

Biographie

Sidikiba Coulibaly


Auteur-compositeur, chanteur et virtuose du simbi (harpe-luth mandingue de 6 à 7 cordes), Sidikiba Coulibaly dit "Sidiki Coulibaly" est né au milieu des années 1950 au Mali, dans le village de Kiniero, fameux parmi les villages du Mandé à cause de sa case sacrée dont l’histoire remonterait à la création de l’empire du Mali et à l’époque de Soundiata Keïta (1190-1255), fondateur de l’Empire mandingue au XIII° siècle. Hérault des veillées de chasse à la voix haut perchée et claire, il est un des piliers de la jeune troupe Mandé Koulou de Siby, à 50 km au sud-ouest de la capitale Bamako.

Donso Sidikiba

Sidikiba Coulibaly correspond en tout point à l’archétype de l’autodidacte doué qui a appris tout seul le jeu du simbi et le répertoire des chasseurs suite à un rêve initiatique, sans avoir jamais été l’apprenti de personne. Enfant, il construit lui-même son premier simbi, et en explore le jeu en solitaire, sous les railleries des villageois qui le traitent de fainéant. La révélation publique de son don exceptionnel se fait à l’occasion du décès d’un chasseur du village : la confrérie locale (donso tòn), faute de pouvoir faire venir un sora à temps pour la cérémonie rituelle de l’enterrement, fait appel à lui. Dès les premières notes du premier hymne, les paroles lui apparaissent clairement, à la grande satisfaction de toute la communauté. Ce jour-là, il gagne son premier argent, et même une somme relativement importante dans ce contexte, mais surtout il entre de plein pied au service du donso tòn, auquel il restera fidèle toute sa vie.

Un des traits qui distinguent Sidikiba Coulibaly des autres joueurs de simbi, c’est sa créativité : certaines de ses compositions font déjà partie du patrimoine des chasseurs du Mandé et sont connues par tous dans la région, de Naréna jusqu’au bord du fleuve Djoliba (nom mandingue du fleuve Niger), et il est un des premiers à avoir augmenté le nombre de cordes de sa harpe-luth pour en enrichir les possibilités.

Sidikiba Coulibaly Trio

Son trio monté avec son compatriote Samba Diabaté (guitare, djéli ngoni, percussions) et le Suisse Vincent Zanetti (percussions, guitare, kamélé ngoni) marquera les esprits avec une musique acoustique mandingue, intégrant par endroits des sonorités bluesy, jazzy ou folk

Les Palabres Bleues et la Compagnie Djinn Djow

Sidikiba Coulibaly participe aux tournées maliennes des Palabres Bleues en 2007, puis à celles de la Compagnie Djinn Djow de 2008 à 2010, enregistrant en 2009 "Siniya Na Kônô", un álbum réalisé par l’association Djinn Djow Productions. Réédité en 2010 par le label français Buda Musique, cet opus réunit des artistes Maliens et Suisses du collectif multiculrel Djinn Djow, dont Sidikiba Coulibaly, Vincent Zanetti, la danseuse Anne-France Brunet et le chanteur sénégalais Bouly Sonko.

Discographie

Djinn Djow (Chants et musiques du Mali) - Bassi Kouyaté & Vincent Zanetti – CD - 1996 - Djinn Djow Productions / Bolibana
Mali : Le chant des chasseurs (Hunter’s Songs) - Compil - 2008 - VDE / Gallo
Siniya Na Kònò (Djinn Djow) - CD - 2009/2010 - Djinn Djow Productions / Buda Musique
Every Song Has Its End : Sonic Dispatches from Traditional Mali - CD/DVD - 2016 - Glitterbeat

 

par   Nago Seck  9 décembre 2008 - © Afrisson