Afrisson

Biographie

Simon Winsé

   Payaisside Winsé
Artistes Burkina Faso | Naissance : 1981 | Styles :  Afro-blues - Afro-fusion - Afro-jazz - Afro-pop - Folk Site internet

Auteur-compositeur, chanteur, flûtiste virtuose (flûte peule) et multi-instrumentiste (lolo ou arc-à-bouche (un instrument familial), kora, ngoni), Payaisside Winsé aka Simon Winsé est né le 1er janvier 1981 dans le pays San au nord-ouest du Burkina Faso, à la frontière du Mali. Issu d’une famille de griots, il baigne très jeune dans la musique traditionnelle “samo” de sa région, mais aussi les musiques de fusion, le jazz, la pop, le blues, la soul ou encore funk. Parallèlement à sa propre formation Simpaflute, il collabore avec divers artistes et tourne avec le groupe franco-burkinabé Djenkafo…

Simon et Tim Winsey

Adolescent, Simon Winsé s’installe à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, où il élargit son champ instrumental en apprenant le ngoni et la flûte peule dont il est aujourd’hui l’un des grands joueurs. En 2000, il s’illustre aux côtés de son frère Tim Winsey, célèbre instrumentiste qui a marqué diverses créations de compagnies de théâtre et de danse contemporaine, dont Salia ni Seydou, Kongo Bateria, Mathilde Monnier, etc. De 2004 à 2006, Simon Winsé, percussionniste du groupe Wassamana de son aîné, participe à la réalisation de l’album "Zessa" (Longue route) de ce dernier, et l’accompagnera lors de ses tournées en Afrique et en Europe.

Collaborations

Parallèlement, Simon Winsé collabore avec divers artistes et groupes : Rido Bayonne (Congo Brazza), initiateur du groupe J.O.B. (Jazz Orchestra du Burkina) avec lequel il joue à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso en 2005, Patrick Ruffino (Bénin), finaliste du prix Découverte RFI 2006, Dumba Kultur (groupe du Burkina Faso) ou Renaud et Raphael (chanteurs français).
Simon Winsé accompagne aussi, comme joueur de lolo (arc-à-bouche), kora, ngoni ou flûte peule), des compagnies de danse contemporaine (Irène Tassembedo, Cie Ba, Cie Garage, Serge Aimé Coulibaly, Faso Danse Théâtre...) et de théâtre ("Madame je vous aime" d’Etienne Minoungo, "Vive voix des rues" de Fanny Bérard ou encore "Pièce d’identité" de Mathieu Mortainer).

 : Ok :

Simpaflute

En 2007, Simon Winsé décide de se lancer dans une carrière solo et fonde avec des musiciens français, sa propre formation, Simpaflute, proposant une fusion de musique traditionnelle “samo” (du pays San), de jazz, blues, soul, pop ou encore funk.

Autres collaborations

Parallèlement, Simon Winsé est sollicité pour des enregistrements en studio par divers artistes, dont son compatriote Victor Démé, et accompagne depuis plusieurs années le conteur Burkinabé KPG (Kientenga Pingdéwindé Gérard), Médaille d’argent au Grand Prix de la Francophonie en novembre 2009 à Beyrouth. Il participe également à la composition de bandes originales de films burkinabés, dont "Mamio" de Nissy Joanny Traoré. En 2011, il participe aux "Rencontres Afrique-Asie", avec Malgache Solorazaf et de la Japonaise Ryoko Naruki. Un an plus tard, Simon Winsé (flûte peule, ngoni, voix), Romain Perda (balafon), Jérôme Jouannic (batterie), Julien Daufin (basse) et Yves Prudhomme (percussions), les cinq membres de Djenkafo, un groupe franco-burkinabé brassant subtilement musiques africaines, cubaines, soul, jazz et funk, tournent au Burkina Faso et en France…

Dangada

Pour son album "Dangada" (la joie), dédié à sa mère et sorti en 2018, Simon Winsé s’est entouré de musiciens de talent apportant chacun sa couleur pour un dialogue des cultures, comme Clément Janinet (réalisation, violon), rencontré en 2005 avec Rido Bayonne au Festival Jazz à Ouaga, Etienne Mbappé (basse), Jon Grancamp (batterie, percussions), Jean Rollet-Gérard (basse électrique), Moussa Koita (basse, calebasse), son frère Tim Winsey et Victor Démé (voix) ou encore Issouf Diabaté (guitare)… Coproduit avec Clément Janinet et Gigantonium, "Dangada" est un dialogue entre instruments traditionnels burkinabés et violon occidental, enrichi des sonorités électriques de la guitare et de la basse.

 

par   Nago Seck  11 novembre 2009 - © Afrisson