Afrisson

Biographie

Smarty

   Louis Salif Kiékiéta

Ex rappeur de Yeleen fondé avec le chanteur Mawndoé, le Burkinabé Louis Salif Kiékiéta aka Smarty développe une carrière solo depuis la séparation de ce fameux groupe de hip hop africain du Burkina Faso en 2011. Aujourd’hui, Smarty explore, avec sa formation Bolo Bein Roots, un rap africain tiré de ses racines, dont la musique mandingue, et donné, entre autres, par des instruments acoustiques africains (ngoni, djembé…), comme le laisse entendre son premier opus personnel paru en 2012, Afrikan Kouleurs…En 2013, il est lauréat du concours Découvertes RFI.

Smarty débute très tôt dans le hip hop, inspiré par certains grands noms de ce mouvement. Très vite, il entre dans l’arène musicale et se fraie un chemin, et ce, depuis son pays de naissance qu’est la Côte d’Ivoire. Ses textes, qui s’inspirent de nos réalités et ses mélodies issues d’une fusion de la musique africaine et moderne avec une influence jazz, affirme la maturité du groupe né en 2000 à Ouagadougou au Burkina Faso d’une rencontre de ces deux jeunes aventuriers (le Burkinabé Smarty et le Tchadien Mawndoé). Yeleen, “lumière” en Bambara, fut le flambeau qui éclaire le chemin de la jeunesse africaine. Rares sont les groupes qui surprennent dès la sortie de leur premier album et qui maintiennent leur position ascendante. Mais Yeleen résiste. L’attention que l’on accorda à ses albums témoigne à suffisance de la grandeur de ce célébrissime groupe. Ses cinq albums ont laissé une emprunte dans la mémoire des mélomanes. Le tout premier Juste 1 peu 2 lumière, a ouvert groupe la porte de la gloire et cela lui a valu une place parmi les nominés de Kora. Avec le deuxième album Dieu seul sait, Yeleen revient au devant de la scène confirmer sa place de leader du Rap burkinabé sur le marché du disque. Destin aidant, ils obtiennent en mai 2007 à Bamako le Kundé d’or avec l’album Dar es salaam qui se vend comme de petits pains. S’en suit L’oeil de Dieu, l’album le plus abouti musicalement et sonoriquement, avec ses mélodies rap, rock, reggae, jazz, voir même electro… Puis Rédemption fut le dernier album du groupe.

Aujourd’hui, Smarty se lance dans un album solo, avec des instruments exclusivement acoustiques, mais avec une musique moderne et inspirée. Après des mois de travail et de réflexions sur la tournure du projet, Smarty entre en studio et enregistre plusieurs titres. Son ingénieur du son français diriga les opérations. Afrikan Kouleurs naissait. Fin Janvier 2012, Smarty donna un concert au CCF de Ouagadougou, et interpréta quelques nouveaux titres du prochain opus. L’accueil fut très chaleureux. Puis Smarty resta alors dans l’ombre, peaufinant sans cesse son travail travaillant de longues heures sur le mix de son album, et sur son projet. Octobre 2012, les choses s’accélèrent : Un site internet voit le jour, un teaser circule déjà sur le net et laisse apercevoir les prémisses de son nouvel album, prévu pour novembre. Un album qui le fruit d’une maturité musicale et professionnelle, acquise tout au long de sa carrière. Smarty rappe, mais il sait aussi chanter ! En 2013, il est lauréat du Prix Découvertes RFI 2013 présidé par A’Salfo de Magic System, devant le Malgache Teta et la Nigériane Lindsey, respectivement second et troisième.

* Source : http://www.smartyofficiel.com/

 

par   Nago Seck  20 novembre 2012 - © Afrisson

News

Smarty
 
Africa Fête s’installe au Bénin

Du 10 au 21 Septembre, dans le cadre du festival Africa Fête itinérant, la célèbre manifestation de Mamadou Konté se pose à Cotonou. La tête d’affiche est sans nul doute le rappeur Smarty mais cet évènement sera également l’occasion de découvrir ou redécouvrir de nombreux artistes béninois comme Tohon Stan, le Teriba Trio, Sessime mais aussi la camerounaise Dominique Essam et les sénégalais Fou Malade et Noumoucounda
WCissoko. Le festival propose également des ateliers, des collaborations et des conférences autour de l’avenir de la musique en Afrique. Pour plus d"infos , consultez le Facebook "Africa Fête Bénin".


 
Sara Tavares s’exprime

Ce mois de Novembre est riche en événements tant sur le continent que dans le monde : on peut citer le retour sur le devant de la scène de la chanteuse capverdienne Sara Tavares avec le single Problema de Expressao, la consécration de Smarty, le jeune rappeur du Burkina Faso, lauréat du concours Découvertes RFI 2013 et deux festivals marquants. Neige au Sahel 2013 lancé au Tchad par le jeune artiste Mawndoé, véritable renaissance culturelle d’un pays longtemps isolé de la scène continentale et internationale et l’incontournable Africolor qui fête sa vingt-cinquième édition.