Afrisson

Biographie

Solomon Linda

   Solomon Popoli Linda
Artistes Afrique du Sud | 1909-8/10/1962 | Styles :  Isacathamiya - World / Musique du monde

Solomon Linda (1909-1962) est un musicien, chanteur et compositeur zoulou sud-africain qui a écrit la chanson “Mbube” (1939), baptisée plus tard The Lion Sleeps Tonight (le lion est mort ce soir). “Mbube” donna son nom à un style d’isicathamiya popularisé par Ladysmith Black Mambazo. Malgré la popularité de cette chanson, Solomon Linda vécut et mourut dans la pauvreté. Solomon Linda décède le 8 octobre 1962 à Soweto...

Chants zoulous et musique américaine

Solomon Popoli Linda est né en 1909 au KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud, non loin de Pomeroy dans la région rurale et misérable de Msinga, en pays zoulou. Il entra à l’école "Gordon Memorial Mission school" . Influencé par la vague de musiques syncopées qui avait déferlé des États-Unis sur l’Afrique du Sud, déjà dans les années 1880, il créa des chansons zouloues qu’il chanta ensuite avec des amis lors de mariages ou de réceptions.
En 1931 Solomon Linda immigre à Johannesburg pour travailler, trouve un emploi dans le magasin de meubles de son oncle, et le reste du temps chante dans la chorale des Evening Birds, séparée en 1933. Il fonde alors un nouveau groupe qui reprend le nom d’Evening Birds tout en travaillant à l’hôtel Carlton de Johannesburg. Le groupe passe des animations de les banquets aux concours de chant. La popularité de Solomon Linda grandit lorsqu’il présente, avec la formation Original Evening Birds, des shows où ils sont habillés à la manière des musiciens de music’hall américain.

Mbube - Le lion est mort ce soir

Après que Linda ait commencé à travailler pour la Gallo Record Company en 1939, le groupe est repéré par Griffith Motsieloa le talent scout de la maison de disques Gallo. Solomon Linda enregistre « Mbube », « lion » en zoulou. Le disque est un tube en Afrique du Sud dans les années 1940. Linda ne recevra pour son enregistrement que 10 shillings (moins de 2 dollars) et bien que la chanson fut reprise aux États-Unis et en Europe, les royalties ne lui seront jamais versées. Il finira sa vie dans des emplois subalternes avant de succomber d’une maladie des reins en 1962. Sa famille totalement désargentée ne pourra pas lui payer une pierre tombale.

Les reprises

En 1952, le groupe de folk américain The Weavers sortit la chanson en instrumental sous le titre « Wimoweh », une déformation du refrain de la chanson originale uyimbube (signifiant tu es un lion), et à nouveau en 1959 par The Kingston Trio1. Le groupe The Tokens, en 1961, sortit sa version avec de nouvelles paroles sous le titre « The Lion Sleeps Tonight ». Les paroles furent écrites par le parolier américain George Weiss, basées de manière plus ou moins éloignée sur la signification de la chanson initiale. La version de The Tokens fut première au hit parade et est toujours passée fréquemment sur les radios américaines spécialisées dans les vieux titres. Depuis, « Wimoweh/The Lion Sleeps Tonight » est restée populaire et est souvent ressortie aux États-Unis.

D’autres versions de la chanson comprennent celles de Henri Salvador, Jimmy Cliff, Brian Eno, R.E.M. (« The Sidewinder Sleeps Tonite »), Nanci Griffith, Miriam Makeba, Yma Sumac, The Nylons, NSYNC, Sandra Bernhard, Dave Newman, Tight Fit, Olomana, les Pow woW et l’Echo Râleur (France) ou encore Eek A Mouse (Jamaïque) et sa "bidibong version" . Celles entendues dans le film et la pièce de théâtre de Broadway Le Roi lion, et — avec quelques altérations typiquement étranges — They Might Be Giants « The Guitar (The Lion Sleeps Tonight) ». Au total, on dénombre près de 160 interprétations différentes de ce succès mondial.

Solomon versus Disney : David contre Goliath

Au début des années 2000, un journaliste sud-africain Rian Malan enquête sur l’origine du titre et sur son auteur, et sur les faibles sommes que les héritiers ont perçues. En 2004, ses descendants poursuivent alors Disneyà qui ils reprochent d’avoir gagné 1,6 million de dollars en redevance pour l’utilisation de cette chanson dans Le Roi lion. Seront également poursuivis tous les artistes ayant utilisé la chanson de Solomon Linda sans payer les droits d’auteur. En 2006, les filles de Solomon Linda gagnent le procès contre Disney et empochent plusieurs millions de dollars : elles vivaient jusque là dans la plus extrême pauvreté.

En France

Cette chanson eut également droit à une version française intitulée Le lion est mort ce soir, chantée en particulier par Henri Salvador, L’Écho râleur et le groupe Pow wow. Elle est régulièrement chanté dans les stades où se rend l’Olympique lyonnais, et Michaël Youn l’a chantée sur la pelouse du stade de Gerland dans le film Les Onze Commandements.
Solomon Linda décède, dans la misère, le 8 octobre 1962 à Soweto, un ghetto noir situé à 15 km au sud-ouest de Johannesburg, dans la province du Gauteng.

* Source : http://fr.wikipedia.org/w/index.php...

 

par   Nago Seck  23 août 2012 - © Afrisson