Afrisson

Biographie

Santlux

   Adab Komi Stanislas

Adepte d’un afro-folk inspiré par des artistes comme Bella Bellow et Agboti Yawo, Stanlux a été élu en 2012 Meilleur Artiste Masculin Traditionnel d’Afrique aux Kora Music Awards grâce à son titre « africavio ». Il est le second artiste togolais après King Mensah à recevoir ce prix continental.

Né à Kpalimé, Bada Komi Stanislas alias Stanilux pratique la danse ndombnolo en 1998 parallèlement à ses études puis intègre la chorale de Lomé « les anges du bonheur » dirigée par son professeur d’anglais. Il y demeurera pendant plusieurs années. Il se met bientôt à composer des textes avec quelques amis. Sa mère qui encourage son talent finance le tournage du clip « aya doudou » confié au réalisateur béninois Yahouedeou : L’album Espérance est lancé et Aya Doudou devient un tube national. Le titre « Be-To » lui vaut une nomination dans la catégorie meilleur featuring au Togo hip-hop award en 2007. Le titre « Toilette intime » provoque le scandale.

En avril 2009, l’artiste perd sa mère et compose un titre à sa mémoire puis se tourne vers l’afro-folk. Inspiré par des artistes comme Bella Bellow, Lokua Kanza, Miriam Makeba et Agbotsi Yao, il compose Dzigbodi (Patience) qui consacre ce nouveau choix musical.

L’année suivante, l’arrtiste participe à l’enregistrement d’une chanson collective, une initiative de l’association Espoir Jeunes du bénin puis réalise en janvier 2011 le clip « Ayédzédzé » (Prudence) qui confirme ses talents de chanteur et de compositeur. . En juin 2012, il compose le titre Africavio qui lui vaut de cécrocher le prix du Meilleur Artiste Masculin Traditionnel d’Afrique aux Kora Music Awards 2012. « Le titre « Africavio » qui veut dire –enfant d’Afrique- est un morceau d’unité. Il demande à tous les africains d’être unis afin de construire ce beau continent. Ce morceau je l’ai chanté en Français en Lingala et en Ewe ».

Sources :

- http://togoportail.net/Le-Togo-aux-...
- http://muzik228.com/?page_id=299

 

par   Sylvie Clerfeuille  25 janvier 2013 - © Afrisson

News

Stanlux
 
Les Lauréats des Kora Awards 2012

Pour cette édition des Kora Awards 2012, on peut souligner l’émergence du Burundi, pays longtemps marginalisé sur le plan musical, avec deux prix, un pour Kidum, « Meilleur Artiste Masculin d’Afrique de L’Est » et l’autre pour Seraphim Song’s, « meilleur groupe de musique religieuse ». Deux pays dominent cette année la manifestation : la Côte d’Ivoire avec Dj Arafat élu « Meilleur Artiste Masculin d’Afrique de l’Ouest » et « Meilleur Artiste d’Afrique », et Magic System , « meilleur groupe d’Afrique » et le Benin qui récolte trois prix, « Meilleur Groupe Traditionnel d’Afrique » pour Les Frères Guedehoungue, « Meilleur Artiste Masculin de Musique Religieuse » pour Yvan et « Meilleur Espoir Féminin du continent Africain » pour Sessimé. Certains pays habituellement peu présents dans les compétitions internationales font une percée remarquée : l’Ouganda, la Namibie et le Gabon. Il faut en conclusion déplorer l’absence totale des pays de la Corne de l’Afrique (Ethiopie, Soudan, Somalie, Djibouti) et surtout du Mali, pays pourtant riche en musiciens développant une carrière internationale.