Afrisson

Présentation

Le Tchinkounmey

Styles  Bénin | Origine : 1960

Le tchinkoumey ou tchingoumé est un rythme de funérailles Mahi du centre du Bénin servant à chasser le mauvais sort après un décès. Il se joue avec le “tohoun”, une calebasse retournée sur un récipient rempli d’eau que l’on frappe avec des baguettes, le “gotta”, une gourde au son grave, et des cloches simples ou doubles qui établissent un dialogue entre elles.

Le tchinkounmey (tchingoumé) a été modernisé et électrifié dans les années 1960 sous le nom de « tchink system » par Anatole Alokpon, surnommé « le grand roi du tchink » et, dans les années 1970, par Stan Tohon, un artiste influencé par la soul music. De nombreux artistes béninois l’ont adopté comme Vovo Vilaup, Bobo D, Teriba Trio, Tina Seglé, et bien d’autres encore...

 

par   Sylvie Clerfeuille  2 décembre 2007 - © Afrisson