Afrisson

Biographie

Trio Teriba


Groupes Bénin | Création : 2002 | Styles :  Afro-folk - Afro-pop - Tchinkounmey - World / Musique du monde

Composé des auteures, chanteuses, danseuses et instrumentistes, Tatiana, Zékiath et Carine, Trio Teriba (« humilité » en Yoruba), est un trio féminin de chants a capella et de danses fondé en 2002 du Bénin. Elles valorisent le patrimoine musical national (tchink ou tchinkounmey, massé, gogbahoun…), avec passion, humilité et originalité...

Premier groupe féminin du Bénin, Trio Teriba est formé à ses débuts par cinq membres (Zékiath, Tatiana, Carine, Gisèle, Sofiath), après plusieurs années de parcours indivuels. Elles se font d’abord un nom dans les concours de découvertes de jeunes talents mais se révèlent en 2006 au grand public avec leur EP. Gan Na Ho, mélange de mélodies et rythmes traditionnels béninois (tchink, massé…) ou tchinkoumey, massé…) et de sonorités africaines et occidentales, connaît alors un succès immédiat dans tout le pays. La polyphonie et les chants a capella indiquent à juste titre la particularité des différentes voix du groupe. Mais bientôt Gisèle et Sofiath quittent le groupe, laissant Zékiath Abogourin, Tatiana et Carine Ahissou poursuive l’aventure.

Teriba àSaraaba : de g. àd. : Tatiana, Zekiath, Carine - Paris juillet 2009

Sollicité pour diverses manifestations et présent sur les grandes scènes nationales, Trio Teriba fait sensation au MASA 2007 (Marché des Arts du Spectacle Africain) en Côte d’Ivoire puis aux Nuits Atypiques 2008 de Koudougou au Burkina Faso. La même année, le trio est nominé aux Kora Awards du continent africain dans la catégorie « Meilleur Groupe Traditionnel ». La consécration viendra en 2009 avec le Trophée Hokan récompensant le « meilleur groupe féminin béninois » et une tournée internationale.
Un an après l’enregistrement de leur EP Akpé (“merci” en langue mina), Trio Teriba sort en mai 2012 l’album du même intitulé, un premier opus naviguant entre a cappella accompagné du “gong”, une petite percussion en fer (“Atakoun”), afro-folk rythmé par les calebasses (“Nonvi”) et chants et danses du Bénin, dont le gboni à base de talking drum (“Kinimoche”), le tchinkounmey, le “massé” ou encore le “gogbahoun” ; le tout chanté en fon, en mina, en yoruba ou en français.

* Crédits photos : source http://www.myspace.com/teribatrio
Nago Seck

 

par   Nago Seck  21 juillet 2007 - © Afrisson