Afrisson

Biographie

The Brotherhood of Breath


Groupes Afrique du Sud | Création : 1970

The Brotherhood of Breath est un des groupes montés par Chris McGregor après la disparition du Blue Notes en 1965.

The Brotherhood of Breath, la confrérie du souffle, se définissait comme un big band combinant richesse musicale et choc des énergies. Swingant, riche de nombreuses musiques (Jazz du Cap, kwela, musiques malaises, bebop, jazz ellingtonien, swing), il fut formé à Londres, donna son premier concert à Notre Dame Hall, Leicester Square, en Mars 1970, compta trois formations ( 1970, 1981, 1988) et de grands musiciens (Mongezi Feza, Mick Collins, Dave Holsworth, Dave Peritat, Mike Gibbs, Malcolm Griffiths, John Mumford, Patt Higgs, Ronnie Beer, Jimmy Philip, John Surman, Dave Holland, Alan Jackson et Chris McGregor). Le groupe enregistre fin 1969 la musique du film Kongi’s Harvest de Wole Soyinka, en compagnie de deux musiciens d’Osibisa, Amoa et Teddy Osei, rencontre du highlife et kwela. Il intègre de nombreux musiciens et se produit notamment avec Archie shepp et Abdullah Ibrahim.

Durant trente ans, The Brotherhood of Breath tournera dans toute l’Europe, intégrant de multiples courants musicaux (bebop, kwela, free jazz, Britimpro, musiques du monde, jazz rock, highlife) et multipliant les rencontres. Il a enregistré de nombreux albums et a fonctionné à géométrie variable jusqu’à la mort de Chris McGregor en 1990.

Interview

« Dans le Brotherhood, on peut exprimer beaucoup de choses, il y a plein de possibilités d’improvisations. J’aime l’effet de groupe, le dialogue entre le piano et les cuivres, par exemple. J’ai de jeunes musiciens qui viennent de partout, des Caraibes, d’Inde, d’Asie. »

Sources :
Wikipedia
Chris McGregor and the Brotherhood of Breath, Maxine McGregor, Bramberger Books
Itw Chris McGregor par Sylvie Clerfeuille, Paroles et Musique, 1987

 

par   Sylvie Clerfeuille  5 mars 2008 - © Afrisson