Afrisson

The River

Disques - CD  |   Mali  |  Ali Farka Touré  | Parution : 1990  | Label :  World Circuit

Titres :
1. Heygana
2. Goydiotodam
3. Ai Bine
4. Tangambara
5. Toungere
6. Jungou
7. Kenouna
8. Boyrei
9. Tamala
10. Lobo
11. Instrumental

En 1990, Ali Farka Touré s’engage dans l’aventure The River, un album afro-blues marqué par l’adaptation de titres traditionnels et son éclectisme musical. Réunissant des artistes aussi différents que les musiciens des Chieftains (Sean Keane et Kevin Conneff) glissant leurs lignes de violons irlandais dans "Kenouna", il y propose un blues mandinguo-songhaï rehaussé par les lignes de sax de Steve Williamson ("Ai bine"), les percussions et les calebasses d’Amadou Cissé, le ngoni de Mamaye Kouyaté ou encore l’harmonica de Rory McLeod dans "Heygana" à la couleur reggae...

En 1991, il joue avec John Lee Hooker, jetant un pont culturel entre son "baula" (blues original ancré dans les racines musicales maliennes) et celui de ses lointains cousins américains. "Lors d’une tournée américaine en 1989 où j’ai joué au New Port Jazz Festival, les journalistes ont demandé à John Lee Hooker de jouer avec moi. Il est venu me voir mais a refusé de jouer, déclarant que j’étais le seul à assurer sa relève après sa mort. Mais moi, je mène mon chemin, je n’assure pas sa relève. Je suis la source. Il est sans ethnie. Lors de notre rencontre à Paris en 1991, je lui ai proposé de venir à Tombouctou à la recherche de ses racines. Le mot « blues », ce sont les Occidentaux qui l’ont créé. Nous, on appelle notre musique "baula" (le bleu), c’est-à-dire l’image des paysages dans l’eau du fleuve".

Fiche :
Ali Fraka Touré ‘auteur, compositeur, arrangeur, guitare, voix)
Mamaye Kouyaté (ngoni)
Rory McLeod (harmonica – 1)
Sean Kean / Kevin Coneff (violons, percussion irlandaise bodhran – 7)
Steve Williamson (sax - 3)

Production : World Circuit

 

par   Nago Seck  15 mai 2007 - © Afrisson