Afrisson

Biographie

The Slum Drummers


Groupes Kenya | Création : 2005 | Styles :  World / Musique du monde

Fondés en 2005 par l’artiste italien Giovanni Lo Cascio à Waithaka, dans la banlieue de Nairobi, au Kenya, The Slum Drummers (Les tambourinaires du ghetto) sont composés de 9 garçons et 4 filles. Ils utilisent de vieux bidons en plastique pour les tambours, de vieilles marmites, des boîtes de désodorisant, des manches à balai pour faire des kalimba, des shekeres et des baguettes, des matériaux recyclables récupérés dans les dépotoirs et les casses d’automobiles pour créer leur fusion de sonorités africaines et de rythmes de diverses cultures nationales (benga, omutibo, chakacha, akamba pop, pop kikuyu, folk luo, gospel..), d’Afrique (taarab, afro-beat, rumba congolaise…) et du Brésil (samba, capoeira, choro, lundum, macumba, condomblé)…

Depuis sa création, The Slum Drummers travaillent avec GTR (Groupe de Relations culturelles et Transaction), une ONG italienne utilisant la musique pour offrir une vie meilleure aux enfants des rues de Waithaka, les accompagner et leur proposer des activités psychosociales. Ils collaborent et échangent leurs compétences en participant à de nombreux projets comme « Projecto Axe 2008 » (Brésil) ou « Fekat Circus » (Ethiopie). Ils organisent aussi des ateliers d’initiation et de formation dans des maisons de jeunes et des écoles comme l’École Internationale du Kenya. Leur participation à divers évènements comme Umbria Jazz Festival 2009 en Italie, Sawa Sawa Festival 2012 et Kid’s Festival 2013 au Kenya leur a permis d’avoir une meilleure visibilité et de superbes interactions avec des artistes locaux et internationaux. En 2012, ils sont invités à jouer pour la
Reine d’Angleterre au Diamond Jubilee Concert in London à Londres. Quelques mois plus tard, The Slum Drummers sont au palais présidentiel kényan pour le Heroes’ Day, en présence du président Kibaki. La même année, ils participent à l’enregistrement du disque Sing de Gary Barlow & The Commonwealth Band, aux côtés du célèbre batteur jamaïcain, Sly Dunbar, Military Wives, Alfie Boe, Hayley Westenra, Laury Wright, Mattew Racher, Royal Solomon Island Police Force Band, The, Shando Archer, et bien d’autres encore...

Sachant d’où ils viennent, avec leur expérience de la vie de la rue et de ses codes, The Slum Drummers préconisent la sensibilisation et le changement d’attitude des Kényans afin de mieux comprendre la situation et les problèmes des enfants des rues. Pour y parvenir, ils organisent, entre autres, des forums comme « Day of the African Child » (Jour de l’Enfant Africain), « World Orphans Day » (Jour des Orphelins du Monde) ou encore « International Day for Street Children » (Journée Internationale des Enfants de la rue). Lors de ces rencontres, The Slum Drummers ne font pas que de la distraction mais fixent les thèmes des intervenants, comme « les dangers de la drogue », « l’éducation des jeunes » ou « le besoin d’une vie positive » : « Ha Ku Qoslin Qofka Waalan Ee la Qosol » (« Ne vous moquez pas des fous, mais riez plutôt avec eux » en langue somali), tel est leur devise.

 

par   Nago Seck  28 mai 2012 - © Afrisson

Discographie