Afrisson

Biographie

Timaya

   Enetimi Alfred Odom
Artistes Nigeria | Naissance : 1977 | Styles :  Afro-rap - Dancehall - Naija music - Ragga

Né le 29 novembre 1977 à Port Hartcourt, dans l’Etats de Rivers, au sud du Nigeria, Enetimi Alfred Odom aka Timaya est un auteur-compositeur, chanteur et fondateur du label Dem Mama Records. Avec son groupe Dem Mama Soljas, il navigue entre dancehall, ragga, afro-reggae, afro-hip hop et afro-dance (naija music, azonto). Timaya se révèle en 2006, à la sortie de son single ragga/dancehall "Dem Mama" qui figurera dans son premier album True Story, paru en 2007 chez Danco Music International. En 2011, Timaya est nommé Ambassadeur pour la paix par l’IIFWP (la Fédération Interreligieuse et Internationale pour la Paix Mondiale). Son remix de "Bum Bum" (ft Sean Paul), en 2014, devient un méga hit planétaire.

Eedris Abdulkareem

Né d’un père banquier et d’une mère commerçante, Enetimi Alfred Odom grandit à Agip Estate, Port Harcourt, dans une famille de quinze enfants, dont il est le cadet. Après son éducation aux Assemblées des enfants de Dieu, puis l’école primaire, il entre au collège d’enseignement général à Nkpolu Oroworukwo à Port Harcourt, où il participe à des compétitions interscolaires, remportant ses premiers trophées. Passionné par la musique, il commence bientôt à enfeindre les règles de vie de la famille pour assister à des événements musicaux nocturnes. C’est alors que sa mère, désirant le voir terminer ses études, prend des dispositions pour qu’il aille à Lagos avec son grand frère et sa grande sœur. Là, il est admis à Ikeja Grammar School, où il obtiendra son Certificat général de l’enseignement secondaire.
Plus tard, Enetimi retourne à Port Harcourt pour poursuivre des études d’Economie et Gestion, notament dans le secteur bancaire et financier. Mais l’amour de la musique est plus fort. Au bout d’un semestre, Enetimi abandonne ses études et regagne Lagos et le groupe afro-hip hop d’Eedris Abdulkareem. Il y restera trois ans comme second chanteur avant d’entamer sa propre carrière.

Dem Mama

Timaya commence alors à collaborer avec divers artistes, participant pour la première fois à la vidéo du groupe afro-rap de Lagos UDX. Malheureusement cette vidéo ne verra jamais le jour. Suite à sa participation à un concours, l’un des juges, le comédien Basorge Tariah, lui donne un rendez-vous. Lors de leur rencontre, ce dernier l’amène au studio de Daniel Wilson où il fait la connaissance du producteur K-Solo en train d’enregistrer un titre de Felix Duke. Timaya lui interprète un acappella de "Dem Mama". Séduit par le chanteur, K-Solo décide de produire ce morceau.
Sort alors en 2006 le single ragga/dancehall "Dem Mama", dont la vidéo montre les images du "massacre d’Odi", une attaque menée le 20 novembre 1999 par l’Administration du président Olusegun Obasanjo à Odi, ville de l’Etat de Bayelsa. "Dem Mama" figurera en 2007 dans son premier album True Story, bien accueilli par la critique et le public. Il lui vaut deux trophées : "Meilleur album de l’année" aux Nigeria Music Awards 2008 et "Meilleur album reggae/dancehall" aux Headies (Hip Hop World Awards) 2008. Les succès de "Dem Mama" et de True Story donnent à Timaya une audience continentale.

Plantain Boy, un méga hit

Son deuxième album Gift and Grace, réalisé en 2008, reçoit aussi les faveurs du milieu du showbiz, avec le prix de "Meilleur album dancehall" aux Headies (Hip Hop World Awards) 2009. La même année, son featuring, avec P-Square sur le titre naija music "Good or Bad (Owey)" de l’album Get Serious de J. Martins lui vaut le prix de "Meilleure collaboration" à ces Headies.
La sortie en 2010 de son troisième opus De Rebirth (2010), dont le single "Plantain Boy", méga hit nommé "Meilleure chanson afro-dancehall" aux Afrotainment-Museke Online African Music Awards 2011, lui donne une réelle visibilté internationale. Pour la production de l’album, Timaya est entouré d’Akeem D Beat, Phyno, Flux, M-Yire, Jay Sleek, N.D, Jesse Jagz et K-Solo qui avait produit "Dem Mama".

Timaya et Kefee

Suite aux succès musicaux et commerciaux de l’album De Rebirth et du single "Plantain Boy", Timaya est sollicité pour des collaborations par des artistes aux styles divers (naija music, azonto, afro-dance, dancehall, ragga R&B, afro-hip hop, afro-reggae, gospel) : 2face Idibia, TJ 2Solo, Konga, Lanre, M.I, TJ, Wrecoba ou encore Allenian (un musicien de son groupe Dem Mama Soljas).
Ainsi en 2010, Timaya est en featuring sur le titre "Kokoroko" de l’album A Piece of Me de la chanteuse de gospel Kefee, nommé la même année "Meilleure collaboration" aux Headies (Hip Hop World Awards). Un an plus tard, il enregistre avec son groupe Dem Mama Soljas l’opus afro-hip hop/dancehall/ragga LLNP (Long Life N Prosperity), dont "Dem No Like Me" en featuring avec le reggaeman Raskimono. C’est avec son groupe qu’il investira plusieurs salles de spectacle : Ghana, Sierra Leone, Angleterre, Suisse, Allemagne, Suède, Hollande, Etats-Unis, Canada, Australie...

Timaya et Sean Paul

En 2012, Timaya enregistre Upgrade, un opus comprenant "Sexy Ladies" et "Bom Bom". Réalisé avec Attitude, Terry G et Vector, Upgrade offre une magnifique chanson interprétée par Timaya et Duncan Mighty ("I Know I Know Dat"). Le duo sera honoré aux Odudu Music Awards 2012 au Nigeria, aux côtés M-Trill, Sodi Cookey, Becky Enyioma et Timi Dakolo.

Timaya et D’Banj

Sorti en 2013, son single ragga/dancehall “Mind Over Matter” est réalisé en featuring avec son compatriote D’Banj.
Auteur du méga hit "Oliver Twist", la star internationale de la naija music/azonto/afro-dance, D’Banj, a collaboré avec de grands noms de la musique tels que Kanye West, Beyoncé, Jay-Z, Akon…

Epiphany

5ème album de Timaya sorti en 2014, “Epiphany” est une compilation de 16 titres et 4 bonus, comprenant les hits "Ekoloma Demba", "Ukwu" et "Bom Bom" dont le remix intitulé "Bum Bum" (feat. Sean Paul) sera un méga tube planétairen avec plus de 15.200.000 de vues sur youtube. Outre la star du ragga/dancehall/reggae, Timaya nous offre plusieurs autres collaborations : Terry G ("Lai Lai”), Deetth & Phyno ("Gbagam”), Patoranking ("Girls Dem”), Sir Shina Peters ("Happy”), Olamide ("Overflow”) et 2Baba ("Appreciation”).
Cette année 2014 voit celui que l’on surnomme "le roi du dancehall" être nommé "Artiste indigène de l’année” aux Nigeria Entertainment Awards, aux côtés de Sean Tizzle, Reminisce, Oritse Femi, MC Galaxy, Jaywon et Flavour.

Lors de sa nomination, en 2011, comme Ambassadeur pour la paix par l’IIFWP (la Fédération Interreligieuse et Internationale pour la Paix Mondiale), Docteur Hak Ja Haan Moon, co-fondateur de l’IIFWP, dit à son sujet : "Timaya est une des ces personnes dont l’idéal de vie peut être cité en exemple. Il se consacre aux pratiques qui promeuvent les idéaux de la Fondation IIFWP".

 

par   Nago Seck  17 janvier 2008 - © Afrisson