Afrisson

Biographie

Tina

   Christine Mboumba
Artistes Gabon | Naissance : 1989 | Styles :  Afro-rap - Rap/Hip hop

Née en 1989 à Libreville, au Gabon, Christine Mboumba aka Tina (ou Miss Tina) débute très jeune à chanter à l’église en compagnie de sa mère. A l’âge de 12 ans, elle commence à se mettre au rap. En 2005, alors âgée de 16 ans, elle est repérée par le label Chambre Noire de la commune d’Owendo. Dès lors, Tina l’obstinée, la diseuse de vérité, la fougueuse au flow clair fait ses premiers pas sur les scènes du hip hop gabonais. Ses passages sur les antennes de nombreuses radios lui octroient une réelle visibilité nationale...

Nofia Sound

En 2006, Tina rompt son contrat avec Chambre Noire pour Nofia Sound créé par Krystauf Tristan Ndoutoume, ex vice-président puis président par intérim du label Zorbam Produxions de Lord Ekomy. Convaincue du talent de la jeune rappeuse, Krystauf décide de la produire avec la collaboration de Mr Flow du studio 701. Tina va alors participer d’abord au Tremplin, terminant finaliste, puis assurer la première partie de Singuila à Libreville en mars 2007. Par la suite, elle découvre les studios pour l’enregistrement de son premier album Obstination paru en septembre 2007 chez Nofia Sound. En décembre, elle est nominée aux Balafon Gabon Music Awards dans la catégorie “Meilleur espoir hip hop féminin” et “Meilleur clip hip hop”. En avril 2008, le spectacle “Tina confirme” organisé par Nofia Sound au Centre Culturel Français de Libreville vient en effet confirmer tout le talent de la rappeuse gabonaise au verbe acéré, direct et franc et à la présence scénique indéniable.

Adieu “Folle”, bienvenue “Ou c’est Noir ou c’est Blanc”

Février 2010 la voit sortir le single Dis la vérité, distribué gratuitement ; une première qui fait taire ses détracteurs. Un an plus tard, Tina réalise Disjonctée, avec plusieurs featuring : Bubal Bu Kombil, Kôba Building, Rod Da God, Massassi, John Luca, Mik Mef, A2T et Dragon du son... Disjonctée, c’est aussi la confirmation du rang de N°1 du rap féminin gabonais qu’occupe Tina. En janvier 2012, son label Nofia décide de retirer l’opus Obstination du marché, le single “Folle”, premier gros hit de Tina est soupçonné de plagiat : le beatmaker du titre aurait copié la composition. Sûre de son talent, Tina rentre à nouveau en studio et enregistre “Ou c’est Noir ou c’est Blanc”, un titre évocateur au succès immédiat qui lui vaut d’être sacrée Meilleure Artiste aux Gabao Awards 2012.

 

par   Nago Seck  9 juin 2008 - © Afrisson