Afrisson

Biographie

Tiwitine / Sidi Ag Issa


Groupes Mali | Création : 2005 | Styles :  Blues touareg - Folk - World / Musique du monde Site internet

Fondé en 2005 en France par l’auteur, compmositeur, guitariste et chanteur Sidi Ag Issa, le groupe Tiwitine (« ma naissance » en touareg) développe un groove tiré de la musique tamasheq (touarègue) à la rythmique puissante, aux mélodies pleines de vie et de couleurs, avec des arpèges tranchants comme une takouba (épée touarègue). Il explore aussi des mélodies et rythmes traditionnels touarègues dont le blues ishumar (blues touareg ou blues du désert) de sa région, l’Adrar des Ifoghas, au nord-est du Mali...

Sidi Ag Issa est né en 1979 à Boni au Mali, un village de culture peule, arabe et touareg près de Tombouctou. Passionné de danse et de football, l’apprenti commerçant découvre à 12 ans le bluesman Ali Farka Touré en écoutant la radio. C’est le coup de foudre…Dès lors, le jeune homme décide de devenir musicien et apprend en autodidacte la guitare des Ishumar (Touaregs) qui s’écoute en cachette et se joue sur le front. Il faudra attendre ses 19 ans pour entendre sa première composition, « Te Wete », une chanson folk teintée de ballades touarègues.
A cette époque où « le pays des hommes intègres » (Burkina Faso) finit sa révolution et que le désert souffle sa rébellion, Sidi Ag Issa se frotte à la jeunesse « Imujar », connaît l’exil, les camps de réfugiés et le ghetto. Au Burkina Faso, Sidi Ag Issa collabore avec Nazer Adams, Papa Rasta, Gwod, côtoie Abine-Ibine et Kedo et joue, en compagnie de son groupe Imnas ou en solo, dans des clubs comme le Zaka ou le Jardin de l’Amitié. Riche de ses expériences et toujours prêt à partager son « feeling », il sillonne la région (Ouagadougou, Tombouctou, Niamey…) et multiplie les rencontres.

En 2000, l’auteur, compositeur, arrangeur, guitariste et chanteur, Sidi Ag Issa, rejoint la France et fonde en 2005 dans le 18ème arrondissement de Paris le groupe Tiwitine (« ma naissance » en touareg). Entouré d’artistes touaregs, burkinabés, dioulas, arabes et français dont Ahmed Cissé (basse) et Karim Kaboré (percussions), Sidi Ag Issa développe un groove tiré de la musique des Tamashek à la rythmique puissante, aux mélodies pleines de vie et de couleurs, avec des arpèges tranchants comme une Takouba (épée touarègue). En 2009, le groupe Tiwitine de Sidi Ag Issa réalise son premier opus, Boni, enregistré et mixé au Studio Mali à Bamako...

 

par   Nago Seck  27 février 2007 - © Afrisson