Afrisson

Biographie

Tiwony

   Moukoko Edimo Ronnie
Artistes Cameroun -  France | Naissance : 1977 | Styles :  Dancehall - Ragga - Rap/Hip hop - Reggae

Fils du bassiste expert camerounais Victor Edimo, né en 1977 à Paris (France), élevé en Guadeloupe, Moukoko Edimo Ronnie aka Tiwony baigne dans le reggae “depuis le ventre de sa mère” qui assiste enceinte à un concert de Bob Marley & The Wailers. C’est donc tout naturellement que celui que l’on surnomme Tiwo se passionne pour la musique dès sa tendre enfance, influencé par des artistes locaux et nationaux comme Féfé Typical, Daddy Yod, Nbee, Janik, Nuttea... Après avoir enregistré quelques maquettes avec son père, il fonde en 1993 le fameux sound system Influence Sound, avec Kulcha B, Boubou et K’poral, entre autres. En 1995, il décide de quitter la Guadeloupe, rejoint la métropole et s’oriente vers un style mêlant hip hop, dancehall, ragga et reggae

Dans la capitale française, Tiwony fait des featurings avec 2Bal/2Neg, Lord Kossity ou Straïka D. Éclectique, posant sa voix sur des riddims dancehall, roots, hip hop et zouk. Il se fait notamment remarquer avec Pas De Timinik sur la B.O du film “Ma 6T Va Craqu-Er”, devenue disque d’or. Puis, il multiplie les incursions sur des projets de rap français : Manu Key, Rohff, Niroshima 2, Lady laistee... et sur scène avec Bisso Na Bisso ou encore Neg Marrons. Autant de collaborations qui renforcent sa notoriété grandissante. En 2000, Tiwony enregistre “Jah Béniyo”, un maxi single qui connaît un immense succès Aux Antilles et lui vaut le Prix Sacem Guadeloupe la même année. On retrouve ce même disque “Une pensée”, un titre réalisé en duo avec son grand frère et ami Féfé Tipycal.
Aux côtés de Black Kimbo, Original B, Lyaï, Luzdi et Typical Féfé, Tiwony anime depuis 1999, en tant membre, le Blackwarell Sound-System (champion de France des sound systems en 2003). Avec Typical Féfé, il monte le suo Double Trouble en 2002 et sort un album éponyme, devenu deuxième prix SACEM Guadeloupe en 2003 pour le titre “Jamais le mal ne l’emporte”. Suivent plusieurs titres sur diverses compilations et riddims : Savage, Axxia Riddim, R2D2 Riddim, Killa Session, Storm Alarm, et même sur la B.O du film "RRrrr". Le duo Double Double remet ça en 2005 avec la sortie de leur nouvel album, Revolution.

En 2007, Tiwony réalise en solo l’opus Fly… (dont un featuring avec Typical Féfé sur le “Yo Sé Dé Faux”) et participe au festival Afrikakeur, partageant la scène avec Singuila, La Fouine et Lady Sweety, via "Gwadininafrikakeur", un collectif mettant en relation des enfants des îles antillaises et ceux du continent pour des actions humanitaires. Fin 2007, Tiwony sort avec Selecta BLS Plis Difé In Da Street, un street album ragga/hip hop, puis participe à nombreux projets, assurant au passage les premières parties de la tournée du groupe de rap français NTM. Suit en 2009 l’opus Viv la vi, avec des invités comme Lusdy, Kool Dog et Dye (“Indépendance”), Lyricson (“Don’t play”) ou Boubou (“Menm met la”). Le clip du titre “Ka nou ka atan ankô” sera réalisé sur l’île de Gorée au Sénégal. En 2011, Tiwony enregistre Cité Soleil, un album où l’on retrouve son père Victor Edimo sur le titre “So Special”. Il y fait plusieurs autres featurings : “Just Wanna Fly” (feat. Shalli), “Neva Give Up (feat. Konshens), “Give You Wings (feat. Gyptian & Anthony B), “Tout n’est pas rose” (feat. Winston Mcanuff), “Street Life” (feat. Medhy Custos), “Pas même un adieu” (feat. Speedy) ou “Africa Whine” avec avec le groupe de rap Da Brains du Sénégal où il a réalisé le clip de ce titre. Un an plus tard, il enregistre Difé Lyrical, réalisé entre autres avec Dj Kolo (“Nou Ka Dako”), Xuman (“Na Wé”) ou encore Mad Killah (“A l’ancienne”).

* Sources : http://www.tiwony.com et http://www.reggaefrance.com

 

par   Nago Seck  11 mars 2008 - © Afrisson