Afrisson

Togo

Togo


Pays  | Indépendance-Libération : 1960 | 

56.790 km² - 5.399.236 h

Petit état francophone pris en sandwich entre les deux géants musicaux que sont le Ghana et le Nigeria, le Togo a été longtemps dominé par des courants importés comme la rumba congolaise et le higlife. Si cette dépendance s’explique en partie par le dynamisme et la puissance industrielle de ses voisins, elle trouve également son fondement dans une sensibilité culturelle commune. Au Togo, les Ewes présents aussi au Ghana écoutent du highlife. Mais plusieurs autres danses, chants et rythmes nationaux sont développées : kabyé, fon, kamou, soo, tchimou, djokoto , kpehouhuon, atsina, adewu, danse tchebe, mime masseh, sakpate ou encore kaka...

Bob Essien et le Melo-Togo

Au Togo, des artistes tel que le compositeur Bob Essien ont marqué le pays dans les années 1960 avec leurs big bands. Cependant la plupart des nationaux comme Melo-Togo se sont pendant longtemps contentés de pures reprises de jazz, de hilife et de rumba congolaise.

Bella Bellow : une star continentale

C’est réellement dans les années 1970 avec le succès international de Bella Bellow, la première chanteuse moderne à adapter le patrimoine national que le Togo se fait connaître. Son passage à l’Olympia et son succès au Brésil en font une des grandes stars du continent. Sa disparition brutale en 1973 laisse un grand vide sur la scène nationale.

Fifi, Afia et King Mensah

Il faudra attendre les années 1980/1990 avant que n’émergent d’autres artistes comme Fifi Rafiatou, spécialiste des chants ife et ewe, Nimon Toki Lala et Palete-Wawa, adeptes de soukouss congolais, Jimmy Hope, promoteur d’un rock sahélien et Afia Mala qui chante en éna, en yoruba, en swahili, en lingala, en français et en espagnol un folk togolais marqué par le genre « habobo » et s’avoue fortement marqué par le son cubano.
.
Mais le pays adule plusieurs autres artistes aux styles divers : Julie Akofa Akoussah, Yay Leley, Dama Damawuzan, Janka Kojo, Nela Sika, Orchestre de la Culture, Ya Baron et Bona Famossé pour les variétés, Jazz Train pour le jazz et Alabassi pour le rap. Quant au compositeur Mensah Papavi Ayaovi alias King Mensah, ex-membre de Ki-Yi M’Bock, il propose une musique de fusion aux influences africaines, pop, rhythm’n blues et funk.

Pour en savoir plus :
voir le tableau chronologique
les bios des artistes
le highlife

 

par   Sylvie Clerfeuille  11 mai 2007 - © Afrisson

Disques

Disques
 
situ