Afrisson

Tristan Da Cunha

Tristan Da Cunha


Pays

104 km² - 278 h

Un archipel de chasseurs de baleines et de marins

Conseil de Tristan
Le Conseil de l’archipel en 1930

Situé au large de la ville du Cap (Afrique du Sud), dans l’Océan Atlantique, cet archipel actuellement sous administration britannique a été découvert en 1506 par le navigateur portugais Tristan Da Cunha. Il compte cinq îles : Tristan, Inaccessible , Nightingale, Middle et Stoltenhoff. Visité au XVIII° et XIX° siècles par des marins et des chasseurs de baleines, cet archipel fut étudié pour la première fois en 1767 par la Frégate française, « l’heure du berger », une étude et une carte publiées en 1781 par la revue de la Royal Navy, « the first Hydrographer ». En 1816, une garnison y est envoyée pour assurer la sécurité de la région et une petite communauté cosmopolite, marins britanniques, paysans américains de la Nouvelle Angleterre et femmes de diverses origines, s’y installe, vivant selon une philosophie utopiste. Amateurs de danses et de ballades, ils organisent de nombreuses fêtes et chantent dans toutes les occasions (baptêmes, mariages, etc...).

Christianisme

Edwin H. Dodgson
Edwin H. Dodgson a contribué àpropager le message chrétien et le chant choral.

En 1880, Edwin H. Dodgson le frère de Lewis Caroll) est envoyé par la SPG (Society for the Propagation of the Gospel) comme enseignant et missionnaire. S’installent bientôt de nombreuses églises (anglicanes et catholiques) et avec elles des chorales religieuses. En 1938, le chercheur norvégien Peter A Munch étudie et collecte les nombreux chants de l’île et revient en 1964/1965 étudier l’évolution d’un patrimoine marqué par l’arrivée des guitares, des phonographes et des magnétophones. Certains titres du répertoire de ballades sont en voie de disparition mais la jeune génération se passionne pour les musiques urbaines d’Afrique du Sud.

 

Peter A Munch
Le chercheur norvégien en visite dans l’île en 1965.

Fantasmes artistiques

L’archipel a inspiré quelques musiciens comme Dona Confuse qui a composé l’album « Broken Silver Cigarette in Tristan da Cunha » , offrant une musique new age et une atmosphère quasi onirique, ATB qui lui a dédié un titre dans son album « Trilogy » aux sonorités fluides et le rocker américain qui a pris le nom de l’archipel et a sorti plusieurs albums « psychédéliques » dont « livewire ».

 

ATB
Dona Confuse
Tristan Da Cunha

 

par   Afrisson  20 novembre 2007 - © Afrisson

situ