Afrisson

Biographie

Uzo Nzeka / Soul Brother Ephraim

   Ephraim Uzomechina Nzeka
Artistes Nigeria | Naissance : 1946 | Styles :  Afro-beat - Afro-pop - Afro-reggae - World / Musique du monde

Auteur, compositeur, arrangeur, pianiste et chanteur né le 19 février 1946 à Lagos (Nigeria), Ephraim Uzomechina Nzeka, plus connu sous les noms de Soul Brother Ephraim ou Uzo Nzeka, est considéré par de nombreux mélomanes comme l’un des pères de l’afro-pop nigérian. La sortie, en 1966, de son premier album éponyme, marqué par le twist et vendu à plus d’un million d’exemplaires en un mois lui vaut une immense popularité dans son pays natal et le surnom de “roi du twist”. Ses titres à message (sur l’unité africaine, l’importance de l’eau, l’amour, l’humanité, la politique ou la déforestation), comme “Zombie”, “Take it easy baby”, “Love each other for good”, “Water of life”, “Human race”, “Take Three”, “Tribute to Fela”, “Rastaman” ou encore “Pain in my heart” laissent entendre une fusion de twist, de pop, de juju music, de highlife, d’afro-beat, de soul, de rhytm’n blues, de reggae africain ou encore de dub…

A une période où le twist domine la scène africaine, Uzo Nzeka, accompagné de son groupe, The Junkers, tourne dans tout le Nigeria en 1966, influencé par le célèbre chanteur de rock américain appelé “roi du twist”, Chubby Checker, né le 3 octobre 1941 en Caroline du Sud. Durant cette même tournée, il a partagé la scène avec Millicent Small, l’auteur de la fameuse chanson “My girl Lo”lipop.

De g. àd. : Kunle Kuti (Seun), Fela Kuti, Ephraim Nzeka (ou Uzo Nzeka) et Femi Kuti

Après avoir réalisé, dans les années 1970/1980, plusieurs albums marqués par la soul music noire américaine, dont Brother to Brother (Carrère - 1985) qui lui vaut le surnom de “Brother Ephraim” ou “Soul Brother Ephraim”, Love Meditation (Decca Records - 1986) ou Difference (Afrodisia Records - 1987), Uzo Nzeka, installé en France depuis 1970, s’oriente vers le reggae et monte The reviviers, un nouveau groupe influencé par les Wailers et avec lequel il tourne en Europe. Il jouera même, en 2001, en première partie des Wailers lors de la tournée de promotion de leur album Live in Jamaica, puis se rendra en Jamaïque pour un long séjour. A son retour à Paris, Uzo Nzeka enregistre Creation (2009), un album entièrement dédié au reggae africain. Dans le titre “Rastaman”, il rend un vibrant hommage à Bob Marley (1945-1981), comme il l’avait fait dans “Ephraim sings Fela” (1979) pour son compatriote et ami Fela Anikulapo Kuti (1938-1997).

 

par   Nago Seck  24 juin 2008 - © Afrisson