Afrisson

Vérité d’Afrique

Disques - CD  |   Gabon  |  Pierre Akendengue  | Parution : 20 novembre 2008  | Label :  Lusafrica

Titres ;
1. Ntyozo Biada
2. Nos Langues de bois
3. Egomé Ewoga
4. Tondavowé
5. Vérité d’Afrique
6. Aré Kao
7. Afrika Obota
8. Izimi
9. Oparapara
10. Pays pillé
11. Dewemori
12. Tanguna Gakumuna
13. Considérable
14. Oyangayanga

Dix-neuvième album de Pierre Akendengue, le maître de la musique gabonaise, "Vérité d’Afrique" (2005) évoque d’une manière nuancée mais sans concession l’histoire du continent africain...

Unité de l’Afrique, Vérité et Quête de liberté. Tels sont les trois thèmes majeurs de cet album de Pierre Akendengue qui répond ici au discours de Nicolas Sarkozy à Dakar, au Sénégal. Il rêve d’une Afrique guérie de ces humiliations et de rétablir le dialogue entre les peuples. La musique y est habitée, ondoyante et nostalgique, un sentiment renforcé par la présence de musiciens capverdiens comme Paulino Vieira (cavaquinho) et Nando Andrade (arrangements). A noter une incursion originale avec quelques notes de reggae africain dans la chanson "Tanguna Gakumuna".

Figure emblématique de la scène musicale africaine, auteur-compositeur, arrangeur, guitariste et chanteur à textes né le 25 avril 1943 à Awuta (Aouta) au Gabon, Pierre Akendengue est fasciné par la poésie et les combinaisons rythmiques et mélodiques et les musiques myéné, dont la lithurgie bwiti (prononcer béti)... Son folk métissé (afro-folk) intégre soul, rhythm’n blues, jazz, blues ou rumba. Puisant aux sources de divers rythmes gabonais ("ndjembe", "elombo"...), il se construit autour de sa voix nasillée (il chante en myéné et en français) et d’une riche orchestration acoustique (guitare, flûte, bongos, goumbis, tama (talking drum), kora, balafon, sanza, congas, cuivres, batterie…). Ses chansons évoquent des thèmes qui lui sont chers, comme l’histoire de l’Afrique, l’évocation des maux et des espoirs du continent, l’oppression, l’apartheid, le néo-colonialisme, les travers de la bourgeoisie africaine, les dangers de la haine et du mépris, la liberté…

 

par   Sylvie Clerfeuille  20 novembre 2008 - © Afrisson