Afrisson

Biographie

Viviane Chidid (Viviane Ndour)

   Viviane Chidid
Artistes Sénégal | Naissance : 1972 | Styles :  Afro-rap - Mbalax

Auteure, interprète sénégalaise à la voix chaude, Viviane Chidid Ndour propose un mbalax teinté de soul et de R&B, d’où son surnom de « Reine du mbalax/R&B ». très populaire au Sénégal, elle a longtemps été choriste de Youssou Ndour et le Super Etoile avant de poursuivre sa propre carrière. Son opus, Esprit, réalisé avec des célébrités du rap sénégalais, sera l’un des disques de hip hop les plus vendus nationalement en 2004…

Née le 8 Mars 1972 à Mbour (ville portuaire à l’ouest du Sénégal, située sur la Petite-Côte, à 85 km au sud de Dakar), Viviane Ndour née Chidid est sénégalo-libanaise (son père Philippe Chidid est Libanais)…Elle commence sa carrière en interprétant notamment des reprises de chansons R&B ou soul avec des copains musiciens dans les régions de la région, chaperonnée par Aly Jaber, un ami de son père. Repérée par la vedette du mbalax sénégalais, Youssou Ndour, elle rejoint, en 1993, le groupe Super Etoile de Dakar de ce dernier comme choriste. C’est au sein de cette formation qu’elle connaîtra son futur mari et manager, le producteur Bouba Ndour, petit-frère de Youssou Ndour. Le couple se séparera en 2011…
Cette collaboration avec Youssou Ndour, dont des duos sur scène de « 7 seconds » (chanté initialement avec Neneh Cherry) lui offre une réelle renommée. En 1999, elle enregistre pour Jololi, le label du chanteur sénégalais, sa première cassette, Entre Nous / Between Us / Ci Sunu Biir, dont le titre phare « Sama néné » (« mon bébé » en wolof), fusion de mbalax, de R&B et de soul connaîtra un immense succès. Suit, en 2000, Nature, un deuxième album fidèle à son style musical et confirmant son talent de diva de la chanson sénégalaise…

Forte de son succès et de la reconnaissance par ses pairs sénégalais, Viviane Ndour décide, parallèlement à ses concerts et tournées avec Youssou Ndour et le Super Etoile, de fonder en 2001 son propre groupe, Jolof Band (ou Djoloff), avec lequel elle enregistre l’album live, Le Show. L’année 2002 voit la sortie de « Téré nélaw » (« empêcher de dormir en wolof »), un quatrième album dont le titre « Yii gaïndée » dédié aux « Lions de la Téranga » (les lions de l’hospitalité), surnom donné aux footballeurs sénégalais qui se sont illustrés à la 17ème édition de la Coupe du Monde organisée par le Japon et la Corée. Ce disque vaudra à Viviane Ndour une nomination aux Kora Awards 2002 dans la catégorie « Meilleur arrangement ». Mais ce succès sera entaché par la perte d’un procès en justice pour plagiat du fameux tube sénégalais des années 1980, « Samina » (« Sammil »), d’Elhadj Faye, le leader et chanteur du groupe Etoile de Dakar.
Un an plus tard, Viviane Ndour sort avec son groupe, Jolof Band (ou Djoloff), Fii ak Fee, suivi, en 2004, de Esprit, un album rap-mbalax réalisé avec les plus célèbres artistes du hip hop sénégalais comme PBS Radical (Didier Awadi, Carlo D, Baay Souley), Xuman, Carlou D, Pacotille, Fou Malade, Fata, Gaston, Djoli Bou Alto, Mame Balla, Daddy Bibson, Nix, Keyti. Il sera l’un des albums de rap le plus vendu au Sénégal...Viviane Ndour réalisera Man Diarra (2005), un double album qui lui vaut d’être sacrée Meilleure chanteuse sénégalaise de l’année 2006, Bataclan Café (2007), Wuy Yaayyooy (2010) et posera sa voix chaude sur le titre « Safari » de l’album Mon Afrique (2007) du rappeur Mokobé.

 

par   Nago Seck  20 mars 2007 - © Afrisson