Afrisson

Biographie

Voz di Cabo Verde


Groupes Cap-Vert | Création : 1965 | Styles :  Afro-fusion - Coladeira - Morna

Fondé en 1965, le groupe Voz di Cabo Verde (La voix du Cap Vert) est composé de nombreuses grandes pointures de l’archipel comme Luis Morais, Morgadinho, Djosinha, Toy d’Bibia aka Toy Ramos, Frank Cavaquinho et Chico Serra. Cette pépinière des talents Cap Vert naviguant dans divers styles (afro-pop, afro-soul, coladeira, morna, batuque, mazurka) a collaboré avec des artistes comme Bana et bien plus tard Paulino Vieira ou Tito Paris...

Une formation pépinière

Au Cap Vert, Voz di Cabo Verde est une légende. Et pourtant sur la scène internationale, on l’ignore. Révèlé par l’album « Damsando com Voz di Cabo Verde », le groupe a reçu un hommage émouvant avec l’album « Exitos » sorti en 2003.

Voz di Cabo Verde au Club Bonanza àRotterdam en 1968 - de g. àd. : F. Cavaquinho, Morgadinho, Djosinha, C. Serra, T. Ramos, L. Morais

Fondé en 1965 à Rotterdam, Voz di Cabo Verde a eu deux mérites : il a contribué à sortir la morna de l’archipel et à populariser la coladeira mais aussi le batuque et la mazurka, et surtout il a été une formidable pépinère d’artistes. Les plus illustres, de Morgadinho à Luis Morais en passant par Bana, Paulino Vieira et Tito Paris, y ont laissé leurs empreintes.
L’histoire de Voz di Cabo Verde est étroitement liée à Dakar (Sénégal) où nombre de ses membres ont vécu puis à Rotterdam où ils ont formé le premier « noyau dur » de cette formation légendaire : Luis Morais (trompettiste/saxophoniste/clarinettiste), Morgadinho (trompettiste, chanteur), Toy di Bibia aka Toy Ramos (guitariste), Jean Da Lomba (basse), Chico Serra (claviers) et Frank Cavaquinho (batterie). Bana n’ayant pas été retenu au départ, Djosinha devient le chanteur du groupe. De 1965 à 1973, Voz di Cabo Verde contribuera à électrifier la scène capverdienne avant de disparaître.

Cesaria Evora, sister Cize

Voz di Cabo Verde renaît de ses cendres en 1998 et retrouve une seconde jeunesse en participant à Lisbonne à l’hommage rendu par le gouvernement portugais à la « soeur » Cesaria Evora pour qui Morgadinho avait composé le titre « Cize » devenu son surnom (cd Live à l’Olympia de Cesaria Evora - Mélodie - 1993). En juin 2002, ils sont invités par le gouvernement capverdien pour deux concerts : un à l’Assemblée Nationale de Praia puis un second à Mindelo qui fera l’objet d’un enregistrement « Live » réalisé par l’Institut Camoes de Lisbonne. Le mois en août de la même année voit le groupe jouer devant 50.000 personnes au Festival Baia das Gatas au Cap Vert. Moins de trois mois plus tard, Voz di Cabo Verde est douloureusement frappé par la disparition, le 25 novembre 2002 à New Bedford dans le Massachusetts, de Luis Morais, membre fondateur de cette formation mythique et figure emblématique de la musique capverdienne.

Le 27 mai 2003, ils sortent Voz Com Paz E Amor, un album aux beats coladeira et morna, deux sonorités spécifiques de l’archipel, puis participent en juin à la 28ème édition du Festival Musiques Métisses d’Angoulême. Depuis, la formation pionnière de la scène musicale capverdienne ne cesse de sillonner le monde pour diffuser ses belles mélodies.

 

par   Nago Seck  10 mai 2007 - © Afrisson

Bibliographie