Afrisson

Présentation

Le wassoulou

Un des courants de la musique mandingue, le wassoulou est un style musical né dans le territoire du même nom. Il a été porté sur la scène internationale par le couple Nahawa Doumbia (voix) et Ngou Bagayogo (guitare) au début des années 1980.

Le Wassoulou est un vaste territoire du sud-ouest du Mali (préfecture de Yanfolila), du nord-est de la Guinée, de la zone ouest de la rivière Sankarani et du sud du fleuve Niger au Mali et de la Côte d’Ivoire.

Le Wassoulou est une commune regroupant plusieurs communautés, Peuls, Bambara, Dogons, Malinkés, Soninkés, Sénoufos, Bobos, Bozos… Une pluralité culturelle qui en fait une région d’une très grande richesse mélodique et rythmique : "sigui" (style musical de la ville de Mariya-Ferela), "bari", "sogonikun" (danse traditionnelle masquée exécutée les filles lors de la moisson), "djaga" (danse traditionnelle), "didadi". Ces divers styles musicaux ou danses sont traditionnellement accompagnés par des instruments typiques de la région comme le "kamalé ngoni", le "dozon ngoni", le "djembé" et le "carignan" (grattoir des chasseurs en métal, ansé, strié et frotté à l’aide d’une tige en fer).

Ces divers styles brassés à la salsa, au funk, au rock ou à la techno/dance ont été portés sur la scène internationale par le couple Nahawa Doumbia (voix) et Ngou Bagayogo (guitare) au début des années 1980. Suivront plusieurs artistes comme Oumou Sangaré, Djénéba Seck, Coumba Sidibé, Tom Diakité, Bintou Sidibé, Les Sœurs Dibé, Kagbé Sidibé, Saran & Tata… Dans les années 1990, Sali Sidibé lance un nouveau style tiré des rythmes du Wassoulou, le "diagawara", fusion du "djaga" et du "sigui", accompagné du "kamalé ngoni".

 

par   Nago Seck  15 février 2007 - © Afrisson

Discographie

Le wassoulou