Afrisson

Biographie

Wizkid

   Ibrahim Ayodeji Balogun
Artistes Nigeria | Naissance : 1990 | Styles :  Afro-dance - Afro-rap - Azonto - Naija music Site internet

Né le 16 Juillet 1990 à Surulere, un quartier résidentel de Lagos, au Nigeria, Ibrahim Ayodeji Balogun aka Wizkid est un auteur, compositeur et chanteur naviguant entre afro-dance, naija music, azonto, afro-pop, R&B, soul, afro-beat, highlife ou afro-rap, chantés en pidgin, en yoruba ou en anglais. C’est en 2010 qu’il se révèle au grand public avec sa chanson "Holla at Your Boy" (plus de 500.000 vues sur youtube), extrait de son premier album Supersatar, paru en 2011 sur le label Empire Mates Entertainment (EME)…

Ses débuts

Wizkid commence à chanter dans la chorale de l’église de son quartier, enregistrant à l’âge de 11 ans une chanson, "Lil Prinz" (2001), avec Glorius Five, un groupe fondé avec deux amis de l’église. Par la suite, il rencontre le producteur OJB Jezreel du label J-Recording qui lui propose de l’enregistrer dans un an. Lors d’une visite des studios de Jezrell, il fait la connaissance d’une des stars de la naija music, 2Face Idibia, ainsi que le rappeur Sound Sultan, en train d’enregistrer respectivement leurs albums Grass 2 Grace et Jagbajantis, sortis en 2006 pour l’un et 2008 pour l’autre.
En 2006, Wizkid pose sa voix sur les musiques de ses compatriotes et rappeurs Naeto C et Ikechukwu. Et en 2009, il commence à se faire un nom au Nigeria, en réalisant des featurings sur les singles "Fast Money, Fast Cars" du rappeur M.I et "Turn by Turn" de la rappeuse Kel.

Superstar, premier album, premiers succès

Le succès de son single "Holla at Your Boy" lui vaut le surnom de StarBoy et les prix "Chanson de l’année" aux Dynamix All Youth Awards 2010 et "Future vedette" aux Headies 2011 (Hip Hop World Awards) 2011. Quant à l’opus Superstar (2011), il lui offre plusieurs Grammys : "Meilleure création africaine" aux MOBO Awards 2011, "Artiste de l’année" aux Dynamix All Youth Awards 2011, " Meilleure nouvelle création de l’année" aux Nigeria Entertainment Awards 2011, "Meilleur nouvel artiste masculin" aux City People Entertainment Awards 2011 et “Meilleure création internationale africaine” aux BET Awards 2012.
Plusieurs hits extraits de l’opus Superstar viennent confirmer l’engouement du milieu du showbiz et du public : "Pakurumo", une chanson d’amour aux couleurs afro-dance/naija music/azonto (plus de 3.880.000 vues sur youtube), "Don’t Dull" (plus de 1.700.000 vues), "Love My Baby" (plus de 1. 540.000 vues), "Tease Me/Bad Guys" (plus de 950.000 vues) et "Oluwa Lo Ni" (plus de 700.000 vues).
En 2013, Wizkid crée son propre label, StarBoy Entertainment, mais aussi StarBoy Shoes (chaussures), StarBoy Clothing (vêtements), StarBoy Cap (casquettes), StarBoy Management… La même année 2013, il remporte 4 Grammys : "Vidéo la mieux réussie de l’année" aux Channel O Music Video Awards pour "Azonto", "Meilleure vidéo de groupe de l’année" aux 4Syte TV Music Video Awards pour sa collaboration avec le groupe afro-rap ghanéen R2Bees sur "Slow Down", "Artiste de l’année" aux Ghana Music Awards et "Musicien de l’année" aux City People Entertainment Awards. Cette même année, il est classé 5ème du Top 10 des artistes africains les plus bankables par le magazine Forbes et Channel O TV.

Ayo, la confirmation

En 2014, Wizkid sort son deuxième album Ayo (Joy) ("Ayo" signifie “Joie” en yoruba ou “Joy” en anglais), produit par son label StarBoy, et confirmant son talent. Il est précédé, en 2013, d’extraits dont le single "Show You The Money", un méga hit afro-dance/naija music/azonto (plus de 6.340.000 vues sur youtube). La vidéo, filmée par Patrick Ellis à Surulere, le quartier où il a grandi, montre qu’il reste attaché à ses racines. Il y invite les habitants, jeunes et moins jeunes, à participer au clip.
Son single "Jaiye Jaiye" est un gros tube réalisé en featuring avec Femi Kuti qui apporte la couleur afro-beat. La vidéo réalisée par Sesan compte plus de 4.830.000 vues sur youtube. Dans cette chanson, Wizkid remercie le Tout Puissant pour ce qu’il est devenu, pour sa vie meilleure, son succès et sa gloire. Quant à "On Top Your Matter", aux parfums afro-dance/naija music/azonto (plus de 1.830.000 vues sur youtube), la vidéo filmée à Johannesburg, en Afrique du Sud, est encore l’œuvre de Sesan. Le titre "One Question", marqué par le highlife, sera remixé avec son compatriote et saxophoniste Yemi Sax qui y ajoute la couleur afro-jazz. "Joy", qui connaît un réel succès (plus de 360.000 vues sur youtube), est une chanson au beat afro-reggae, un hommage à Bob Marley et son fameux "No Woman No Cry". Enfin, "Bombay" (plus de 2.000.000 sur youtube), gros hit enregistré avec le rappeur Phyno, laisse entendre de l’afro-dance, teinté de dancehall et de l’Igbo rap.
En février 2014, Wizkid est devenu le premier musicien nigérian à avoir plus de 1.000.000 de followers sur Twitter.
Produit par Sarz, Shizzi, Uhuru, Del’B, Dr Frabz, Maleek Berry, Legendury Beatz et Spellz, son deuxième album Ayo (Joy) (“Ayo” signifie “joie” en yoruba) lui vaut plusieurs nominations à divers Awards 2014.

Ojuelegba, un nouveau mega hit

En septembre 2014, Wizkid lance sur les plateformes de téléchargement "Ojuelegba", une chanson extraite de l’album Ayo (Joy), et aux beats Yoruba (afro-beat initié par Fela Anikulapo Kuti et Tony Allen, et juju popularisée par King Sunny Ade). Pour les paroles, il s’inspire de ses expériences et séjour à Ojuelegba, un quartier populaire et sensible de Lagos, en raison de sa forte concentration de trafiquants et de chômeurs.
En mars 2015, paraît "Ojuelegba Remix", une vidéo en featuring avec Sarkodie, star de l’afro-rap ghanéen, mais aussi adepte de highlife et d’azonto (proche du coupé-décalé ivoirien). Suit en juillet, un second remix du même titre, cette fois-ci réalisée avec Drake aka Aubrey Drake Graham, rappeur, chanteur R&B et acteur canadien (Toronto), et Skepta aka Joseph Junior Adenuga, rappeur britannique (Londres) qui retrouve ses racines nigérianes dans la chanson "Ojuelegba". A la même période sort une autre version "Ojuelegba (AllStar)" réalisée avec Sarkodie et Drake.
"Ojuelegba", chanté en pidgin connaît un immense succès et devient un de ses méga hits au Nigeria, en Afrique et dans la diaspora africaine en Europe et aux Etats-Unis, avec plus de 2.762.430 vues sur youtube.

Collaborations

Parallèlement à ses propres réalisations, Wizkid collabore avec plusieurs artistes. En 2011, son compatriote et chanteur afro-pop/R&B/soul, Samklef, l’invite à poser sa voix sur son single "Molowo Noni", aux côtés de D’Prince et Ice Prince. D’autres expériences sont réalisées avec Bracket ("Girl"), Lynxxx ("Fine Lady"), Iyanya ("Sexy Mama"), Maleek Berry ("The Matter"), Jesse Jagz ("Bad Girl"), D’Prince ("Painting the Town", “No More Sleeping On ‘Em”). Wizkid participe aà des mixtapes et compilations, comme AfroBizz 6 (New Year, New’Fro) (2013), Freestyle Remix - Banana Remix vol. 7 (2014) et Xclusive 2Face Legendary Mix (2015).
Sa collaboration avec Kcee sur le single "Pullover" leur offre en 2014 les prix "Duo le plus doué" aux Channel O Music Video Awards et "Single le plus chaud de l’année" aux Nigeria Entertainment Awards. En mars 2015, il fait un featuring sur le single "Confam Ni" d’Olamide, produit par Young John.

Par la suite, Wizkid tourne dans le monde entier : Afruqye, Europe, USA, Canada, participant en Malaisie à la 1ère édition du festival "African Music Concert Malaysia" (AMCM).

MTV Africa Music Awards 2016

En 2016, Wizkid a remporté 3 prix aux MTV Africa Music Awards, une cérémonie qui s’est déroulée le samedi 22 octobre 2016 à Johannesburg, en Afrique du Sud : "Artiste de l’année", "Meilleur artiste masculin" et "Meilleure collaboration", avec DJ Maphorisa & DJ Buckz, pour la chanson “Soweto Baby” (plus de 5.000.000 vues sur youtube).

 

par   Nago Seck  9 octobre 2010 - © Afrisson

Discographie

Wizkid
 

News

Wizkid
 
MTV Africa Music Awards 2016 : Winners

La cérémonie des MTV Africa Music Awards (MAMA) qui s’est déroulée le samedi 22 octobre 2016 à Johannesburg, en Afrique du Sud, a consacré la naija music (musique nigériane) : Wizkid ("Artiste de l’année" et "Meilleur artiste masculin"), Yemi Alade ("Artiste féminine de l’année")… Quant au doyen et excellent trompettiste sud-africain, Hugh Masekela, il a été sacré "Légende de l’année".