Afrisson

Xalaat

Disques - 45T  |  Orchestra Baobab  |  Laye Mboup - MéDoune Diallo - Ndiouga Dieng  | Parution : 1972  | Label :  Disques Buur Records

Titres :
Face A :
1. Lamine Gey

Face B :
1. Nijaay

Groupe phare de la musique afro-cubaine "made in Sénégal", Orchestra Baobab ("Gouy Gui" en wolof), est fondé en 1970 à Dakar sous l’impulsion de feu Oumar Barro Ndiaye (chef d’orchestre). Assisté par Cheikh Sidath Ly (guitare basse), le groupe se constitue autour du regretté chanteur Abdoulaye Mboup dit "AbLaye Mboup" ou "Laye Mboup" (1937-1975), figure emblématique de la chanson sénégalaise, Balla Sidibé (chant et timbales), Barthélémy Attisso (guitare solo) et du guitariste saint-louisien Mohamed Latfi Ben Geloun (guitare rythmique). Cette formation pépinière développant parfois de l’afro-pop marqué par le mbalax, recevra de nombreux talents du pays : Rudolph "Rudy" Gomis (percussions), Issa Cissokho (sax), Ndiouga Dieng (chant), Médoune Diallo (chant – futur membre fondateur d’Africando), les frères Thione et Mapenda Seck. Charles Ndiaye (basse), Peter Udo (clarinette), Mountaga Koité (congas, tumba), ou encore Thierno Koité (sax)...

45 tours aux couleurs sabar (mbalax) réalisé avec l’Orchestra Baobab en 1972, Xalaat marque les débuts, dans la musique urbaine, de celui qui sera considéré comme l’une des plus grandes voix du Sénégal, Laye Mboup. L’interprète s’illustre ici avec ses fameux hits "Lamine Gey" (Lamine Guèye) et "Nijaay" (ou "Nidiaye"), une chanson reprise par nombre d’interprètes sénégalais.

Dans "Nijaay", un souvenir pathétique qui hanta l’artiste séparé de sa femme, Laye Mboup lance, de sa voix de soprano, un cri de douleur devant l’image de détresse que représentent leurs enfants. Une terrible leçon d’amour qui devient au fur et à mesure qu’on l’écoute mélancolique et nostalgique.

Quant à "Lamine Gey" (en wolof sur la pochette), c’est un hommage au grand homme politique sénégalais, Lamine Guèye (1891/1968), premier juriste noir de l’Afrique française de l’époque coloniale, maire de sa ville natale Saint-Louis, magistrat à l’île de la Réunion, fondateur du premier parti politique moderne de l’Afrique francophone, le PSS (le Parti Socialiste Sénégalais), maire de Dakar, sous-secrétaire d’État à la Présidence du Conseil du gouvernement Léon Blum, député à l’Assemblée constituante française après la Seconde guerre mondiale...

Fiches :
Laye Mboup (voix, choeurs)
Issa Sissokho (chef d’orchestre, sax ténor)
Barthélémy Atisso (guitare solo)
Baro Ndiaye (sax)
Charles Ndiaye (basse)
Balla Sidibé (voix, timbales)
Rudolph "Rudy" Gomis (voix)
Pape Bâ (guitare rythmique)
Peter Udo (clarinette)
Mountaga Koité (percussions)
Médoune Diallo, Ndiouga Dieng (voix, chœurs)

 

par   Nago Seck  27 juin 2007 - © Afrisson