Afrisson

Biographie

Yemi Alade

   Yemi Eberechi Alade
Artistes Nigeria | Naissance : 1989 | Styles :  Afro-dance - Azonto - Naija music - RnB/Soul

Née le 13 Mars 1989 dans l’Etat d’Abia, au Nigeria, d’un père Yoruba, James Alade, commissaire de police à la retraite, et d’une mère Igbo, Helen Alade, née Uzoma, femme d’affaires, Yemi Eberechi Alade aka Yemi Alade est auteure-compositrice, chanteuse et danseuse. Cinquième d’une fratrie de sept enfants, Yemi grandit, baignée par les sons de grandes voix comme Etta James, Aretha Franklin, Whitney Houston ou encore Mariah Carey. Riche de diverses influences, Yemi Alade choisit plus tard de développer un afro-dance aux parfums naija, azonto, R&B/soul, pop, ragga ou dancehall ; le tout chanté en yoruba, en ibo, en pidgin ou en anglais. Yemi Alade a été nominée plusieurs fois à des Awards et sacrée au Nigeria : "Meilleure artiste de l’année" aux YEM Awards 2012, "Artiste prometteuse de l’année" aux ELOY Awards 2013 et "Meilleure performance/artiste de l’année" aux MOBO Awards 2014.

À l’âge de 12 ans, Yemi Eberechi Alade commence à chanter dans la chorale de l’église de son quartier, y apprenant à jouer de petites mélodies et l’harmonisation vocale. Parallèlement, elle participe à des concours de danse pour enfants. Ce qui lui fera dire : "J’ai pratiquement vécu ma vie sur scène".
Au gré des mutations de son père commissaire de police, Yemi grandit dans plusieurs villes nigérianes, découvrant et s’enrichissant de différentes cultures.

“Fimisile” : les débuts

Soutenue par sa famille, Yemi Alade commence professionnellement en 2005 dans la musique, comme leader de Noty Spices, un groupe féminin managé par Storm Management. A Lagos où est désormais installée la famille, elle est inscrite à la Saint Saviors’ British Primary School avant d’entrer à la Victory Grammar School, puis à l’Université de Lagos où elle obtiendra son B.sc (baccalauréat) en géographie en 2010.
En 2009, Yemi Alade remporte le prix de la première édition de "The Peak Talent Show", empochant 5.200.000 ₦ (cinq millions deux cent mille nairas). Les auditions des jeunes talents de ce concours se déroulent dans plusieurs villes nigérianes (Abuja, Lagos, Ibadan, Calabar, Makurdi, Owerri, Bénin, Asaba, Uyo, Enugu, Akure). Ce premier trophée en amenera d’autres pour Yemi en tant que chanteuse ou interprète, chaperonnée par Bayo Omisore, artiste, manager, publiciste, proprétaire du label Jus’ Kiddin’ et PDG de Platonique PR.
Son premier single, “Fimisile”, réalisé en featuring avec son compatriote et vedette nationale elDee, laisse entendre un afro-dance aux parfums naija, azonto, R&B/soul et pop. Le single, diffusé en boucle sur les ondes nationales, et la vidéo, à l’énorme succès, lui donnent une réelle audience sur le continent et lancent complétement sa carrière en 2010.

Ghen Ghen Love, Award 2012

En 2012, Yemi Alade signe un accord avec le label Effyzzie Music Group et comence à travailler avec des producteurs de renom, comme ses compatriotes DJ Klem, D’tunes, E-Kelly, Sizzle Pro, Fliptyce ou encore le célèbre producteur sud-africain Garth. Peu de temps après, elle sort “Ghen Ghen Love”, un single produit par Babatunde Jezreel Okungbowa aka OJB Jezreel. Diffusé par toutes les radios nigérianes, “Ghen Ghen Love”, devient aussitôt un hit. La vidéo classée dans plusieurs charts en Afrique lui donnera une réelle audience continentale. “Ghen Ghen Love” lui vaut le prix de “Meilleure artiste féminine de l’année” aux YEM Awards 2012. Suite à son succès, elle est en featuring sur “Rock Ur Body”, un single R&B/soul/ pop du chanteur Dipp, nominé “Meilleure Vidéo R&B” aux Nigerian Music Video Awards 2012. Une première pour la chanteuse nigériane.

Bamboo

En décembre 2012, Yemi Alade lance “Bamboo”, un single afro-dance/R&B, produit par Fliptyce. Cette chanson d’amour de mariage connaît le même succès que les précédentes. Dans le premier trimestre 2013, Yemi Alade invite le rappeur Ice Prince et la rappeuse Sasha P (ou Sasha) pour le remix de son single “Ghen Ghen Love”, produit par OJB Jezreel. S’inspirant du talk-show américain “Live” de Kelly Ripa et Michael Monday, avec Michelle Obama comme invitée, le premier lancement en ligne du single, très en vue sur Google, suscitera de nombreux débats dans plusieurs pays du monde. Suivent les singles "Faaji", produit par T-Flava, et “Birthday Song” / “My Head O ! (Happy People)”, roduit par Shady Bizniz. Ce dernier laisse entendre une fusion naija-house dans “My Head O ! (Happy People)”, un appel à la danse pour un peuple joyeux, et le groove propre à Yemi Alade dans “Birthday Song” (chanson d’anniversaire).

Johnny, le méga hit

Il faudra attendre le dernier trimestre de la même année pour voir Yemi Alade battre des records de vente avec “Johnny”, un single afro-dance/naija/azonto produit par Selebobo. Ce méga hit attirera plus de 12.720.000 vues sur Youtube et lui vaut le prix de “Meilleur espoir féminin” aux YEM Awards 2012. La vidéo de la chanson mettant en valeur les chorégraphies de danse africaine de Petit Bagaza reçoit les acclamations des critiques. Considérée comme l’une des meilleures vidéos nigérianes en 2013, bien que sortie en fin d’année, la vidéo “Johnny” est classée dans divers charts en Afrique, en Grande Bretagne et aux Etats Unis.

The Headies

Yemi Alade, qui a couvert nombre de magazines et tourné à travers le monde, a partagé la scène avec des artistes de renom, comme Mary J. Blige, Shina Peters, M.I, Wizkid, Becca, Mai D ou encore Waje… Son compatriote Adeyemi Adeosun, plus connu internationalement sous le pseudo Yemi Sax (surnommé No.1 Sax Boss, African Sax Oracle ou King of Sax), a mis en musique son Supa Diva’s Nite au Calabar Carnival Festival 2013, au Nigeria, l’un des plus grands carnavals d’Afrique de l’Ouest.
Invitée de la cérémonie de remise des Awards aux Headies (Hip Hop World Awards) 2013, à Oriental Hotel, Victoria Island, à Lagos, au Nigeria, Yemi Alade a électrisé toute la salle lors d’une prestation mémorable.

King of Queens

Son premier album King of Queens, sorti chez Effyzzie Music Group le 2 octobre 2014 et incluant le mega hit “Johnny”, est réalisé en collaboration avec des producteurs de la scène afro-dance, naija music, azonto, tels que Selebobo, Sizzle Pro, Shady Bizniz, Philkeyz, Young D, The GospelOnDeBeatz, Dil, OJB Jezreel, Mr Chido, Fliptyce, EL Mcee et Beat Nation.
King of Queens offre 6 featurings : "Intro" (ft Bovo), "Pose" (ft R2Bees), "Taking over Me" (ft Phyno), "Selense" (ft Chidinma), "Temperature" (fr Dil) et le hit "Tangerine" (ft Selebobo), dont le single est sorti le 02 juin.

King of Queens (Deluxe Edition)

Une édition Deluxe limitée de King of Queens, réclamée par les fans, paraît internationalement en novembre, distribuée en Afrique (Nigeria, Ghana, Kenya, Togo, République Démocratique du Congo, Zambie, Malawi, Tanzanie, Afrique du Sud), en Europe et en Amérique… Cette édition de l’album, sous forme de coffret à bijoux, comprend trois bonus, dont une version française du méga hit “Johnny”, initialement interprétée en anglais, mais aussi des textes, des images inédites, des vidéos, etc.
Pour la tournée de promotion de cet opus, Yemi Alade promet à ses fans la projection sur scène de visuels inédits de leurs titres préférés, comme “Why”, “Duro Timi”, “Pose” (feat. R2Bees du Ghana), “Sugar” ou encore “Taking Over Me”.

Nominations et Awards

King of Queens vaudra à Yemi Alade deux nominations et un Award au Nigeria.

Nominations :
- "Meilleure Vidéo R&B" aux Dynamix Awards 2012 pour son duo avec Dipp sur “Rock Ur Body”
- “Meilleure Vidéo R&B” aux Nigerian Music Video Awards 2012 pour son duo avec Dipp sur “Rock Ur Body”
- "Meilleure artiste de l’année" aux Blueprint Magazine Awards 2012
- "Meilleur artiste féminin" aux PIRA Awards 2013
- "Meilleure artiste de l’année" aux Blueprint Magazine Awards 2013
- "Meilleur artiste féminin de l’année" aux City People Entertainment Awards 2013
- "Meilleure artiste de l’année" aux Nigeria Entertainment Awards 2014
- "Meilleur artiste féminin de l’année" aux City People Entertainment Awards 2014

Awards :
- "Meilleure artiste de l’année" aux YEM Awards 2012 (“Ghen Ghen Love”)
- “Meilleur espoir féminin” aux YEM Awards 2012 (“Johnny”)
- "Artiste prometteuse de l’année" aux ELOY Awards 2013
- "Best African Act" aux MOBO Awards 2014
- "Artiste féminine de l’année" aux MTV Africa Music Awards 2016

 

par   Nago Seck  23 janvier 2011 - © Afrisson