Afrisson

Biographie

Zalyka


Née à Elbeuf dans le 76 en Normandie (France) mais originaire de Guinée Bissau, Claire Gomis aka Zalyka est une chanteuse Manjak à la voix soul, troublante, influencée par différentes tendances musicales. Son long parcours artistique et scénique fait d’elle une des meilleures représentantes de la nouvelle génération de chanteuses bissau-guinéennes.

Une formation gospel

Ayant attrapé le virus de la musique dès son plus jeune âge, Zalyka est aujourd’hui le portrait d’une artiste accomplie proche de ses racines africaines (de Guinée Bissau plus exactement). On se laisse facilement bercer par sa voix chaude et puissante qui nous transporte sur des mélodies trépidantes et sensuelles.
Auteure-compositrice et interprète, elle a mûri son talent au sein de multiples chorales de gospel parisiennes : Gospel Pour 100 voix créé en 1998 par Jean-Baptiste Guillon et Max Zita (elle y chantera pour la première fois en kikongo), N’temo Gospel, Gospel Legend, Gospel Young Sisters...). Elle aura ainsi l’opportunité de se produire en tant que chanteuse lead ou choriste sur des scènes mythiques comme Bercy, le Palais des Sports, le Cirque d’Hiver, le Moulin Rouge ou l’Olympia. "Le gospel est la meilleure école de chant qui soit. C’est également une grande source d’inspiration, musicalement et spirituellement parlant".

Gilbert Bécaud, Nouvel album

Nouvel album de Gilbert Bécaud

Zalyka commence à faire parler d’elle grâce à sa participation à plusieurs festivals (Festival de Gospel de Paris de 1993 à 1998, Festival de Jazz à Bâle en Suisse en 1996, Festival de Voix de Saint-Jean de Luz en 1999, Les Journées Mondiales de la Jeunesse à Rome en 2000…) et sera régulièrement sollicitée pour ses talents vocaux pour des plateaux télé et enregistrements en studio. Ainsi elle accompagnera des artistes dont la notoriété n’est plus à faire tels que Liz McComb, Rhoda Scott, Gilbert Bécaud (dans "Nouvel album", album posthume paru le 19 mars 2002, trois mois après son décès à 74 ans), Michel Fugain, Pierpoljak, Carol Fredericks, Patrick Fiori, Nilda Fernandez, Florent Pagny, Joniece Jamison…

Brother Ibrahima Condoul

Ibrahima Condoul

Zalyka démarre sa carrière solo en décidant de mettre en place des arrangements sur ses compositions, avec l’aide du frère Ibrahima Coundoul aka Bram’s, membre fondateur et chanteur du groupe sénégalais Xalam. Son objectif sera ensuite de créer sa propre formation. C’est chose faite en janvier 2003 lorsqu’elle décide de collaborer avec d’autres musiciens qui se joindront à ce projet. Elle pourra ainsi faire découvrir son répertoire lors de divers concerts en région parisienne. Pour écrire, composer ou interpréter, Zalyka trouve son inspiration dans les choses de la vie et de l’univers, en nous baignant dans les atmosphères musicales les plus variées. "J’aime communiquer et instaurer une réelle complicité avec le public…Ils se reconnaissent ainsi à travers mes chansons". Elle aime également s’inspirer de grandes chanteuses comme Des’ree, Dianne Reeves, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Rickie Lee Jones ou Tracy Chapman (Zalyka reprendra son tube "Talkin’bout revolution" dans son album)…
En avril 2009, elle sort "Follow your dreams", un magnifique album jazz / gospel / blues / soul / folk / afro réalisé avec Ibrahima Coundoul (percussions, arrangements, choeurs), Roger Kom (sax), Pascal Muller (guitare acoustique, choeurs) et Christophe Campo (basse). Elle y réalise un duo avec l’Angolais Lulendo ("Apili").

Adoro Viajar

En 2017, elle sort un second album, "Adoro Viajar", un aperçu de son large éventail musical. Un album de onze titres présenté comme un voyage à travers ses expériences musicales : soul, gospel, rumba, jazz, blues, folk… De sa voix tantôt ronde, tantôt cristalline, Zalyka s’affirme avec cet opus comme l’une des représentantes les plus sûres et les plus talentueuses de cette scène d’artistes venus de pays lusophones d’Afrique ; et dont les chansons, de plus en plus souvent, sont des hits internationaux.
En décembre de la même année, elle se produit à Bissau, et en 2018, elle est nommée "Révélation de l’année" aux Awards de la musique bissau-guinéenne organisés à Lisbonne, au Portugal.

 

par   Nago Seck  22 avril 2007 - © Afrisson

News

Zalyka
 
Seydina Insa Wade le retour

Il y a des artistes qui marquent une scène nationale en profondeur mais il faut attendre plusieurs décennies pour découvrir leur talent. C’est le cas de Seydina Insa Wade, père du folk sénégalais qui reçut des tomates au Festival des Arts Nègres en 1966 pour avoir osé chanter en wolof !!! Fasciné par les classiques sénégalais et européens, il nous revient avec un nouvel album , Reënes.