Afrisson

Biographie

Zoanet Comes


Zoanet comes propose un reggae aux couleurs des rythmes de l’ouest ivoirien . Il a fait les premières parties de nombreux artistes jamaicains comme Burning Spear et les Wailers et s’est également illustré par l’organisation d’évènements reggae en France.

Originaire de la région de Gagnoa du centre ouest, .de l’ethnie Bété, il est bercé par les chants de sa Mère, chanteuse traditionnelle.
En 1975, il monte à Abidjan, rentre à Air Afrique ou il travaille pendant 3 ans et part ensuite étudier en France. Il se passionne bientôt pour la politique et le reggae. Il s’inscrit au conservatoire et en 84 enregistre un album , Youtou l’enfant pleure qui lui vaut une reconnaissance en Côte d’Ivoire.

Le Marathon de Marley

A Paris, il gagne le premier prix du concours " On Veut du Futur " qui lui permet de faire la première partie de Burning Spear à la Mutualité.
Il fait alors les 1er parties de Burning Spear, I Jah Man, Pablo Moses, Aswad, les Wailers, etc... Il se lance bientôt dans la programmation, organise chaque année le Marathon de Marley qui voit défiler Tonton David, Pablo Masters, Misty in Roots, etc...

Nakou Asa

En 89, ZOANET sort son second album 2 titres Nakou Asa qui va le révèle en Afrique qu’en France. Il organise la même année au Forum de Grenelle le 1er grand concert de Koffi Olomide qui tourne au cauchemar : l’artiste ayant pris beaucoup de retard, le public a mis la salle à sac et le rasta se retrouve en justice.

Chanter liberté

Après quelques concerts en Turquie, en Espagne, en Suisse et dans la province française, il s’offre la première partie de Burning Spear au Zenith, enregistre avec Mad Professor le blues de l’exil chez Caravelle France MCA (repris par Universal) . Plusieurs titres comme « Gouh », l« e Clando », « MBeloah » , « Papiers SVP ». Il enregistre Chanter liberté en 2004 qui sort en Côte d’Ivoire et donne plusieurs concerts en faveur d ela paix dans son pays natal alors en pleine guerre civile.

 

par   Nago Seck  23 octobre 2013 - © Afrisson