Sonar-Senghor.jpg

1900-1950

Industrie musicale Instruments – Radios Courants musicaux – Titres phares Naissance des groupes phares Evènements
Années 1900 Années 1900 Années 1900 Années 1900
Afrique de l’Ouest :
arrivée des guitares, des instruments à vent et du banjo (1900).
Années 1910 Années 1910 Années 1910 Années 1910
Sierra Leone : lancement de la musique de vin de palme (1910).

Sénégal : arrivée des musiques occidentales avec le retour des nationaux de la Première Guerre mondiale (1919).

Début de l’apartheid en Afrique du Sud (1913).

Première Guerre mondiale (1914).

Départ pour l’Europe des Africains regroupés sous l’appellation « tirailleurs sénégalais » pour la Première Guerre mondiale (1914).

Années 1920 Années 1920 Années 1920 Années 1920
Sierra Leone: premiers enregistrements de groupe de ragtime (1920). Cap Vert : popularisation de la morna par Eugenio Tavares.

Ghana : la musique de vin de palme est gravée pour la première fois par Jacob Sam Kwame Asare pour Zonophone (1926).

La Revue Nègre de Joséphine Baker triomphe à Paris (1925).

Sortie aux USA du premier film sonore, Le Chanteur de jazz, produit par Warner (1927).

Années 1930 Années 1930 Années 1930 Années 1930
Afrique de l’Ouest, lancement de radios :

Liberia : Freetown Rediffusion Service (1934).

Ghana : Station relais à Accra (1935).

Nigeria : Nigerian Broadcasting Service (1936).

Sénégal : Radio Dakar (1939).

Ghana : début du highlife.

Guinée : première adaptation de musique traditionnelle avec le titre Paris – Condé Boundji (1936).

Exposition coloniale à Paris (1931).

Création de la revue Légitime Défense à Paris avec Aimé Césaire et Léopold Sédar Senghor (1932).

Création de la revue L’Etudiant Noir à Paris avecLéon Gontran Damas (1934).

Seconde Guerre mondiale (1939).

Années 1940 Années 1940 Années 1940 Années 1940
Afrique de l’Ouest : arrivée des phonographes avec le retour des nationaux
de la Seconde Guerre mondiale (1946).Côte d’Ivoire : installation d’un émetteur radio par la Sorafom – Société de Radiodiffusion d’Outre-Mer (1949).
Sénégal : arrivée des musiques afro-américaines amenées par des G.I’s installés à Dakar (1942). Sénégal : création de l’orchestre La Lyre Africaine (1948).

Formation à Paris du Trio Sonar Senghor / Melo Kane / Moka Bock (1948).

Création à Paris de la revue Présence Africaine par Alioune Diop.
« Lost Africa » de Sonar Senghor (ici avec une de ses danseuses). Sonar-Senghor.jpg
© Afrisson

1950-1980

Industrie musicale Instruments – Radios Courants musicaux – Titres phares Naissance des groupes phares Evènements
Années 1950 Années 1950 Années 1950 Années 1950
Afrique de l’Ouest : sous le label GV, HMV (His Master Voice) distribue des disques cubains (1950).

Cap Vert : premier enregistrement de morna par le producteur de cinéma Tuta Melo (1950).

Créations de radios : Cap Vert : Radio Mindelo (1950) et Radio Barlavento (1954). Togo : Radio Lomé (1953). Dahomey (Bénin depuis 1975) : Radio Cotonou (1953). Soudan français (Mali depuis 1960) : Radio Soudan (1957). Mauritanie : Radio Mauritanie (1957). Guinée : Radio Banane (1957) et Radio Nationale Guinéenne avec la première émission musicale «~Musiques d’Afrique, musique de chez nous~» (1958).

Haute-Volta (Burkina Faso depuis 1984) : Radio Haute-Volta (1959).

Guinée : Le Haut Commissariat à l’Information et au Tourisme produit le premier disque national (1958). Créations des Editions SillyPhone (1959).

Cap Vert : Pedro Morais enregistre en Argentine le premier 78 tours de morna (1950). La chanteuse Tututa sort au Portugal son premier 45 tours (1953).

Ghana : R.T. Mensah compose « All Fot You » (1952).

Nigeria : I.K. Dairo électrifie la juju music (1957).

Sénégal : Harlem Jazz de Bira Guèye à Dakar (1950).

Nigeria : naissance à Londes du groupe Koola Lobitos de Fela A. Kuti (1958).

Guinée : Syli Orchestre dirigé par Sanoussi Kanfori (1958).

Le spectacle «~Une vraie folie~»du Sénégalais Sonar Senghor et sa troupe triomphe aux Folies Bergères à Paris (1952).

Première vague de décolonisation : Soudan, Ghana, Centrafrique, Tchad, Mauritanie, Mali, Niger, Cameroun, Congo Léopoldville (RDC), Congo Brazzaville, Gabon, Nigeria, Guinée, Haute-Volta (Burkina Faso), Côte d’Ivoire, Sénégal, Madagascar, Somalie (1956/1960).

Début de l’exil des artistes sud-africains dont Myriam Makeba (1959).

E.T.Mensah.jpgE.T. Mensah (à gauche) and The Tempos
45T-Editions-SillyPhone.jpgLe premier 45T des Editions d’Etat SillyPhone créées à la fin des années 1950 sous l’impulsion du président Sékou Touré.
Années 1960 Années 1960 Années 1960 Années 1960
Ghana : installation à Accra de studios d’enregistrement et d’usines de pressage vinyle par Decca, Philips et Emi (1960).

Sénégal : début du label Kassé à Dakar.

Cap Vert : le groupe Voz di Cabo enregistre «~Dansando com Voz Di Cabo Verde~», les tubes de la coladeira (1960).

Togo : sortie de «~Bem Bem~» de Bella Bellow (1968).

Sénégal : tentative de modernisation du mbalax avec la parution du titre «~Festival~» de Bira Guèye et Mada Thiam (1966). Début du mbalax moderne avec le titre «~Yumbèye~» de Xalam (1969).

Cap Vert : Voz di Cabo Verde (1960).

Guinée : Bembeya Jazz (1963).

Sénégal : Orchestre Galéyabé de Bira Guèye (1967).

Gambie : Super Eagles devenu Ifang Bondi (1967).

Ghana : Osibisa se crée à Londres (1968).

Sénégal : Xalam (ex Xalam II) et Wato Sita d’André Lô et d’Ousmane Sow Huchard alias Soleya Mama (1969).

Deuxième vague de décolonisation : Sierra Leone, Kenya, Ouganda, Tanzanie, Malawi, Zambie, Botswana (1960/1970).

Guerilla anti-portugaise dirigée par Amilcar Cabral au Cap Vert et en Guinée Bissau.

Myriam Makeba dénonce l’apartheid aux Nations Unies.

Naissance de l’ OUA à Addis Abeba en Ethiopie (1963).

I.K. Dairo reçoit un MBE à Londres (1963).

Festival Mondial des Arts Nègres à Dakar au Sénégal (1966).

Assassinat de Martin Luther King (1968).

Années 1970 Années 1970 Années 1970 Années 1970
Côte d’Ivoire : début de Productions Lassissi d’Aboudou Lassissi. Ouverture du studio d’enregistrement JBZ à Abidjan par Jacques Bizolion.

Bénin : ouverture du studio Satel de Bernard Dohounzou à Cotonou.

Cap Vert : Radio Nationale (1975).

Sénégal : ouverture d’un studio 16 pistes au Golden Baobab (1976).

Guinée : création de Bolibana Production par Diapy Diawara (1976).

Ghana : début de fermeture des majors du disque (1977).

Guinée Bissau : modernisation du goumbé.

Nigeria : les titres «~Black Man Cry~», «~Zombie~» et «~Shakara~» popularisent l’afro-beat de Fela A. Kuti. Sortie de «~Sweet Mother~» de Prince Nico Mbarga, un hit africain.

Côte d’Ivoire : sortie de «~Ziboté~» d’Ernesto Djédjé (1977).

Sénégal : sortie de «~Emma~» de Touré Kunda, devenu dix ans plus tard un tube mondial (1977). Sortie de «~Festival Horizonte Berlin 79~» de Xalam (1979).

Mali : sortie de «~Mandjou~» de Salif Keïta (1979).

Mali : Rail Band (1970).

Sénégal : formation à Paris de Ismael do Sixu, futur Touré Kounda (1976).

Cap Vert : Bulimundo (1976). formation à Paris de Cabo Verde Show (1978).

Sénégal : Etoile de Dakar -(1977).

Burkina Faso : Farafina (1978).

Troisième vague de décolonisation : Angola, Cap Vert, Guinée Bissau, Sao Tome e Principe, Mozambique (1970/1976).

Mort de Kwame Nkrumah à Bucarest en Roumanie (1972).

Premier choc pétrolier : l’augmentation du prix du vinyle signe la fin du disque en Afrique, le début de la cassette et la fermeture des filiales des majors (1973).

Assassinat à Conakry (Guinée) d’Amilcar Cabral, leader du PAIGC (1973).

Décès de la diva Bella Bellow au Togo (1973).

Mort accidentelle à Dakar de Boubacar Demba Camara, chanteur du Bembeya Jazz (1973).

Grève des musiciens ghanéens contre la fermeture des studios des majors du disque (1979).

Prince-Nico-Mbarga.jpgPrince Nico Mbarga
© Afrisson

1980-2000

Industrie musicale Instruments – Radios Courants musicaux – Titres phares Naissance des groupes phares Evènements
Années 1980 Années 1980 Années 1980 Années 1980
Afrique de l’Ouest, ouverture de studios d’enregistrement : Togo: OTODI (fermé fin 1980). Sénégal : Studio 2000. Guinée Bissau : CDMD (Centre de Documentation de la Musique et de la Danse). Sénégal : société SAPROM de Youssou Ndour.

Sénégal : label Syllart Production d’Ibrahima (1981).

Burkina Faso : Studio DES, Studio Baobab et Studio ESSEM.

Sénégal : création par Mamadou Konté d’Africa Fête- association de promotion des musiques africaines (1982).

Côte d’Ivoire: sortie de «~Brigadier Sabari~» d’Alpha Blondy (1983).

Nigeria : sortie de «~Synchro System~» de King Sunny Ade (1983).

Sénégal : sortie de «~Immigré~» de Youssou Ndour (1984).

Guinée : sortie du tube mondial «~Yéké Yéké~» de Mory Kanté (1987).

Sénégal : Super Etoile de Dakar de Youssou Ndour (1981). Dande Lenöl de Baaba Maal (1985).

Cap Vert : Finaçon des frères Zeze et Zeca Di Nha Reinalda (1985).

Guinée : Prince Diabaté (1988).

Autorisation des radios libres en France (1982).

Emprisonnement de Fela A. Kuti au Nigeria (1984).

Sortie de «~Tam-Tam pour l’Ethiopie~», un 45T de solidarité réalisé par des artistes africains (1985).

Festival anti-apartheid de Gorée au Sénégal (1986).

Mort d’Alla Seck, animateur/danseur du Super Etoile lors d’une tournée de Youssou Ndour et Peter Gabriel en France (1987).

Mort à Dakar d’Abdoulaye Prosper Niang, batteur et membre fondateur du groupe Xalam (1988).

Tournée «~Human Rights~» d’Amnesty International (1989).

Xalam.jpgLe groupe Xalam avec Abdoulaye Prosper Niang (au premier plan)
Années 1990 Années 1990 Années 1990 Années 1990
Afrique de l’Ouest, création de structures par des artistes : Sénégal : Xippi de Youssou Ndour (1991). Label Mandé d’Africa Fête (1991). Mali : EMI/ Mali K7 à Bamako (1993).

Afrique de l’Ouest : fermeture de filiales d’EMI (1994).

Côte d’Ivoire : Alpha Blondy Production (1994). Zam Promo de Bilé D’Adjouan Manouan (1998).

Mali : Mali K7 par Ali Farka Touré et Philippe Berthier (1995). Studio Moffou par Salif Keïta (1997). Balani’s Vibes Production par Hugo Diarra (1998).

Cap Vert : ouverture à Paris de Espace Music Tropica par René Sanchez, Julio Da Vega et ThomasTavares (1998).

Burkina Faso : Seudoni Production (1999).

Sénégal : Positive Black Soul (1993). Frères Guissé (1994). Libération de Nelson Mandela après plus de 26 ans de prison (1990).

Retour d’exil de Myriam Makeba après 31 ans (1991).

Ali Farka Touré obtient un Grammy Award aux USA pour son CD «~Timbuktu~» (1995).

Mort de Fela A. Kuti, père de l’afro-beat nigérian (1997).

Fondation «~SOS Albinos~» de Salif Keïta (1997).

Mort à Paris de Léopold Sédar Senghor, académicien et ancien président du Sénégal (2001).

fifi-Rafiatou.jpgFifi Rafiatou à l’harmonica
© Afrisson

À propos de l'auteur

admin

admin