“Dans cet ouvrage complété par des transcriptions de chants masculins et féminins, David Coplan détaille tous les aspects de la littérature musicale Basotho, historiques, politiques et sociaux. Il décrit les modes d'expression des travailleurs du Lesotho migrant depuis les années 1920 vers les mines et les villes d'Afrique du Sud et y développant une forme de poésie chantée contant leur quotidien. Cette musique révèle la relation entre ces travailleurs Basotho et les représentants du pouvoir sud-africain qu'ils nomment les «cannibales» se nourrissant de leur travail. Ce livre est une contribution importante aux études en Afrique du Sud, à l'ethnomusicologie et de l'anthropologie, et à des études sur le spectacle vivant en général.”

– 330 pages
– langue : anglais

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire