“Influencée par le violoniste Yehudi Menuhin qui voulait combattre la violence par la musique, Celina Pereira s'attache à faire découvrir à travers ces albums le patrimoine musical capverdien qu'elle transmet aux enfants et aux étudiants lors de ses ateliers dans l'espace lusophone. Celina Pereira attempts to make discover through her albums the Cape Verdean musical heritage which she passes on by workshops in the lusophone countries to the children and to the students. She received for this militant activity the rank of commander of the national order of the merit of the hands of the Cape Verdean President. ”

…de la pra ca…

Celina Pereira fait des ateliers dans les écoles de l’espace lusophone pour expliquer la culture capverdienne. Aider les jeunes à connaître leur identité et démontrer les origines créoles de la culture capverdienne. Sa démarche s’élabore selon deux principes : donner une vision globale de la musique et montrer comment la musique fixe la mémoire populaire en expliquant les spécificités des îles de l’archipel. Elle choisit à cette fin des morceaux clés du répertoire créole sur le plan musical et historique. Elle fait découvrir sa culture dans une démarche active en leur faisant jouer des mélodies et des rythmes.

Entre 1996 et 2000, Celina Pereira a enregistré plusieurs albums, « Força De Cretcheu », « Nos Tradição », « Estorias Estorias » vol.1 et vol. 2, « Harpejos e Gorgeios », « Nos Tradicaos », « De la pra ca »… Elle a travaillé sous la direction artistique de Zé Afonso. Cette artiste militante a reçu pour sa le grade de compromotion d ela culture capverdienne la médaille de commandant de l’ordre national du mérite des mains du Président capverdien.

À propos de l'auteur

admin

admin

Laissez un commentaire