Deor Dedan de Natty Dread est l’aboutissement d’un travail d’une année commencé en mai 2000 lors d'un concert gratuit au Centre pénitentier de La Pointe des Galets à la Réunion : c'est Dedan... ”

Bamako Roots Reggae


[Natty Dread enregistre avec ses propres moyens techniques, en «~live~» (direct), deux groupes de détenus, Jaguar et Provocs. Pour donner une suite artistique à cette aventure, ils continuent en mai 2001 par un autre : c’est Deor

Pour la première fois à la Réunion, des détenus, en fin de peine, vont jouer sur une scène professionnelle. Deor Dedan s’inscrit dans le cadre d’une volonté du groupe de refuser l’exclusion, d’aider ceux qui sont parfois, du mauvais côté des limites, à refranchir la ligne jaune. Sur scène, sont aussi présents : G.Pounia (Ziskakan), T.Gauliris (Baster) et les leaders des groupes, Kom Zot, Rouge Reggae, Defoul la mêm, Gondwana, Papella, frères 2 san, Na essayé. Ce concert a été retransmis en direct sur Radio Réunion (RFO) et enregistré par Télé Réunion (RFO) en multi-caméras. La diffusion s’est faite en décembre 2001 à la Réunion sur tout le réseau RFO Sat et sur CanalSatellite.

Les responsables sociaux du Centre de détention et Mme le juge d’application des peines nous ont apporté un soutien sans précedent, tout au long de cette année de travail (mai 2000-mai 2001). Cette opération, selon eux, s’inscrit parfaitement dans leur politique de restructuration, de réhumanisation de la population carcérale, qu’ils pratiquent au quotidien.

Source : Natty Dread

Pour cette réalisation, le groupe a eu le soutien de deux organismes de la Réunion : l’ODC et Le Séchoir.

Musiciens: Jean-Marie Imira (auteur, compositeur, guitariste) ; Jean-Marc Imira (voix) ; Christine / Priscilla (voix, chœurs) ; Pascal Dalleau (batterie) ; Serge Racol / Léonel Ichane (claviers) ; Yoann Delort (sax) ; Thierry Hesler (trompette) ; Bernard Chopinet (basse) ; «~Toutou~» (percussions) ; Steve-Henri Peeters (guitare)

Titres: 1. Adekalom ; 2. Koman na fé ; 3. L’intolérens ; 4. Paradi Babylon / Rastaman (live) ; 5. Bob Marley ; 6. Pren pitié ; 7. Rev i’an 2000 ; 8. Adekalom (dub) : 9. Koman na fé (dub)

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire