“Percussionniste-chanteur, ancien membre du groupe Poly Rythmo à Cotonou puis de Ki-Yi Mbock de Wéré Wéré Liking à Abidjan (1996), Codjovi Sévi dit Ebawadé développe une musique de fusion tirée des rythmes «~azélé~», «~agbadja~» et «~azandrozéléhoun~» du Bénin. Percussionniste-chanteur, ancien membre du groupe Poly Rythmo à Cotonou puis de Ki-Yi Mbock de Wéré Wéré Liking à Abidjan (1996), Codjovi Sévi dit Ebawadé développe une musique de fusion tirée des rythmes "azélé", "agbadja" et "azandrozéléhoun" du Bénin.”

Ce percussionniste qui est aussi auteur et compositeur interprète une musique qui puise aux sources de deux rythmes béninois, le rythme vaudou Azandro Zelehoun et l’agbadja. Né à Djondji, quelques kilomètres de Ouidah, Condjovi Sevi Ebawade a été éduqué dans la tradition des joutes oratoires appelées Hondo.

Après des études à l’Institut National Supérieur des Arts et de la Culture (INSAC) , il rejoint le groupe Poly Rythmo de Cotonou puis le groupe Kiyi M’Bock d’Abidjan de Were Were Liking avec lequel il donne des concerts et participe à des festivals à travers le monde.

Auteur compositeur , chanteur, percussionniste et guitariste, il enregistre avec Ray Lema au sein du Kiyi Mbock puis se lance dans une carrière solo. Son premier album personnel «~Azele~» puise sa source dans le rythme sacré vaudou «~azandro-zelehoun~» de Popo et dans l’«~agbadja~» de la côte ouest atlantique.

En 1997, il décroche le prix du meilleur vidéo clip masculin au Bénin Golden Awards à Cotonou puis récidive en Afrique du Sud où il obtient le prix du meilleur artiste africain de la musique traditionnelle aux Kora 98. Il s’est également produit en trio au Bénin avec Zouley et Kiri Kanta et a sorti les albums «~Mibou~» et «~Nous sommes perdus~». Ce percussionniste qui est aussi auteur et compositeur interprète une musique qui puise aux sources de deux rythmes béninois, le rythme vaudou Azandro Zelehoun et l’agbadja. Né à Djondji, quelques kilomètres de Ouidah, Condjovi Sevi Ebawade a été éduqué dans la tradition des joutes oratoires appelées Hondo. Après des études à l’Institut National Supérieur des Arts et de la Culture (INSAC) , il rejoint le groupe Poly Rythmo de Cotonou puis le groupe Kiyi M’Bock d’Abidjan de Were Were Liking avec lequel il donne des concerts et participe à des festivals à travers le monde. Auteur compositeur , chanteur, percussionniste et guitariste, il enregistre avec Ray Lema au sein du Kiyi Mbock puis se lance dans une carrière solo. Son premier album personnel , Azele  » puis sa source dans le rythme sacré vaudou Azandro-Zelehoun de Popo et dans l’agbadja de la côte ouest atlantique. En 1997, il décroche le prix du meilleur vidéo clip masculin au Bénin Golden Awards à Cotonou puis récidive en Afrique du Sud où il obtient le prix du meilleur artiste africain de la musique traditionnelle aux Kora 98. Il s’est également produit en trio au Bénin avec Zouley et Kiri Kanta et a sorti es albums  » Mibou  » et  » Nous sommes perdus « .

À propos de l'auteur

admin

admin

Laissez un commentaire