“Musique clandestine au début du XXe siècle, le fanka est une forme de blues somalien et de récit chanté accompagné par le oud. Il devient réellement populaire à la fin des années 1940 avec l'arrivée de la radio introduite en Somalie par les Anglais. Le texte ci-dessus est sous licence libre (CC-BY-SA)

«~Musique du diable~», symbole d’immoralité, cette musique popularisée par Ilka Case connaît un large engouement auprès de la jeunesse somalienne. Installés aujourd’hui à Toronto, Fadhumo Ali Jama «~Nkurumah~» et Abdi Hassan «~Dige~», deux grands compositeurs, membres du groupe Waaberi, essayent de faire revivre ce style aujourd’hui oublié. Certains artistes somaliens comme Fatuma Haryan, Maryam Mursal, Magool, Abwaan Siciid Xarawo et Faadumo Qaassim contribuent à sa popularité.

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire