“Après l’indépendance, le gouvernement malien lance les semaines culturelles pour valoriser et moderniser les patrimoines musicaux des différentes régions. L’Orchestre Régional de Gao fera partie des formations créées à cet effet. Appelé également le le Songhaï-Star, l’orchestre régional de Gao accueillera des musiciens comme le guitariste et chanteur Sidi Toure originaire de Gao qui en devient le leader. Le groupe rebaptisé le Sidi Touré propose alors divers styles dont le blues songhaï. En 1984, Sidi Touré reçoit le prix du meilleur chanteur à la Biennale de Bamako avec sa chanson Manou Tchirey. Le groupe tourne alors régulièrement dans les pays voisins : Niger, Burkina-Faso, Algérie. ”

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire