“Le royaume du Gabu (appelé aussi Kaabu, Kabu ou Ngabu selon les peuples) est la région d’origine de la kora , un instrument repris ensuite dans tout l’espace mandingue (Mali, Guinée, Sénégal, Burkina Faso, Gambie, Guinée Bissau) et en Sierra Leone.”

Située entre le fleuve Gambie au Nord et les montagnes du Fouta-Djalon au sud, le Gabu était la terre de nombreux peuples dont les Diolas, les Mandjaks et les wolofs. Au XI° siècle, les Sérères s’installent dans la région et découvrent des communautés Socés (Sossos) originaires du pays soninké mandingue.

Conquis au XIII° siècle par Mansa Wali, fils de l’Empereur Soundiata Keïta, le Gabu, constitué de la Gambie, de la Casamance (actuelle région du Sénégal) et de la Guinée Bissau, devient un royaume de l’empire mandingue.

Important foyer culturel, le Gabu regroupait tous les genres littéraires et conservant les traditions historiques telle l’épopée de Soundiata Keïta.

Au Gabu comme dans tout l’Empire mandingue, la musique est le support du récit historique. Le bélentigui (maître de la parole) dit l’histoire en se faisant accompagner d’un instrument de musique sur un ton chantant, et sa parole est répétée dans certains passages par un second chanteur. Le musicien qui joue avec lui sait à quel moment changer de couplet ou d’accord.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck