Au milieu des années 1970, la jeune chanteuse peule Inna Baba Coulibaly s’est installée à Bamako (Mali) et fréquentait la maison du maître de ngoni Amadou Djéliba qui venait de Dilly, son village natal. Ali Farka Touré, qu’elle avait souvent entendu sur Radio Mali, venait régulièrement y jouer avec Djéliba. De nature très timide, elle se cachait derrière une porte pour écouter jouer ces deux grands musiciens et profitait de cette cachette pour les accompagner au chant. Impressionnés par sa voix, Ali et Djéliba l’ont finalement encouragée à se joindre à eux pour enregistrer quelques chansons à Radio Mali. L’album "Sahel" est le fruit de ces enregistrements de 1975.”

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire