Adepte d'un afro-folk inspiré par des artistes comme Bella Bellow et Agboti Yawo, Stanlux a été élu en 2012 Meilleur Artiste Masculin Traditionnel d'Afrique aux Kora Music Awards grâce à son titre «~ africavio~». Il est le second artiste togolais après King Mensah à recevoir ce prix continental. ”

Né à Kpalimé, Bada Komi Stanislas alias Stanilux pratique la danse ndombnolo en 1998 parallèlement à ses études puis intègre la chorale de Lomé « les anges du bonheur » dirigée par son professeur d’anglais. Il y demeurera pendant plusieurs années. Il se met bientôt à composer des textes avec quelques amis. Sa mère qui encourage son talent finance le tournage du clip « aya doudou » confié au réalisateur béninois Yahouedeou : L’album Espérance est lancé et Aya Doudou devient un tube national. Le titre « Be-To » lui vaut une nomination dans la catégorie meilleur featuring au Togo hip-hop award en 2007. Le titre «~Toilette intime~» provoque le scandale.

En avril 2009, l’artiste perd sa mère et compose un titre à sa mémoire puis se tourne vers l’afro-folk. Inspiré par des artistes comme Bella Bellow, Lokua Kanza, Miriam Makeba et Agbotsi Yao, il compose Dzigbodi (Patience) qui consacre ce nouveau choix musical.

L’année suivante, l’arrtiste participe à l’enregistrement d’une chanson collective, une initiative de l’association Espoir Jeunes du bénin puis réalise en janvier 2011 le clip «~Ayédzédzé~» (Prudence) qui confirme ses talents de chanteur et de compositeur. . En juin 2012, il compose le titre Africavio qui lui vaut de cécrocher le prix du Meilleur Artiste Masculin Traditionnel d’Afrique aux Kora Music Awards 2012. «~Le titre « Africavio » qui veut dire –enfant d’Afrique- est un morceau d’unité. Il demande à tous les africains d’être unis afin de construire ce beau continent. Ce morceau je l’ai chanté en Français en Lingala et en Ewe~».

Sources :

http://togoportail.net/Le-Togo-aux-koras-awards-avec
http://muzik228.com/?page_id=299

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire