“Faite d'une tige de mil ou d’un tube de métal, le tambirou ou tambin ou tambi (la flûte peule, ou flûte fulani ou fulé en malinké) est un aérophone joué dans l'espace mandingue. Elle a une embouchure rectangulaire et possède généralement trois trous (parfois 4,5 ou 6) qui offrent une gamme diatonique d'un octave a un octave et demi. La "flûte fulani" a plusieurs caractéristiques : son effet flûte/voix (le flûtiste chante dans sa flûte), les polyphonies, la relation entre le rythme et la mélodie, ses nombreuses variations et le rôle majeur de l'improvisation. Made from a vine, the tambin or fulani flute is an aerophone played in the Mandingo area. The tambin has a rectangular embouchure and three finger holes producing a full diatonic scale of one and one-half octave. ”

Le tambirou a été popularisée au niveau international par Ali Wagué, Dramane Dembelé, Yacouba Konaté, Mohamed Saïdou Sow et Baba Gallé Kanté. Depuis les années 1960, cet instrument a été adopté par de nombreux musiciens: Buddy Colette, James Newton, Eric Dolphy et l’américain Thomas Valhe qui a créé dans les années 1990 au Sénégal Nakodjé, un groupe et une association fabriquant et valorisant les instruments africains. The “Fulani flute” has many characteristics : a voice / flute effect ( the flute player “sings” in his flute, the polyphonics effects, the relation between rhythm and melody, its numerous variations and the fundamental role of improvisation.
The tambin has been popularized internationally by Ali Wagué, Yacouba Konaté, Mohamed Saidou Sow and Baba Gallé Kanté. Since the 1960’s, this instrument has been adopted by many musicians: Buddy Colette, James Newton, Eric Dolphy and american Thomas Valhe who founded in the 1990’s in Senegal “Nakodjé”, a group and an association whose aim was to make and promote african musical instruments.

Attached documents

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire