“Le festival d'Alger qui vient de prendre fin a suscité quelques grincements de dents (le coût du festival entièrement pris en charge par l'Algérie n'a pas fait que des heureux dans le pays) mais aussi de belles rencontres en dépit de quelques couacs d'organisation. «~Magnifique ville qu'Alger, peuple merveilleux ..., rencontres fantastiques d'une qualité humaine que je rencontre si peu souvent, des artistes qui font encore de l'art avec leur cœur, avec leurs tripes, avec amour, des intellectuels qui sont encore humains et qui ont compris que le mental et l'intellect seuls ne sont pas suffisants, des expos extraordinaires~», rappelle la photographe Aminata Djegal de retour du festival. ”

Un point marqué donc dans le rapprochement des deux Afriques d’autant que l’Algérie avait assuré de son soutien financier le Fesnam qui devait se tenir à Dakar en Décembre 2009. Dernière nouvelle, cette nouvelle version du Festival Mondial des Arts Nègres est repoussée pour la troisième fois. Retards logistiques disent les officiels… Cette grande manifestation créée et rêvée par Senghor en 1966 devrait donc alors fêter son 45° anniversaire… En attendant Dakar, départ pour le Lot, belle région verdoyante du sud ouest de la France où le Festival Africajarc, signe sa onzième édition du 23 au 26 Juillet. Cette manifestation s’est au fil des éditions imposée par la qualité de sa programmation et sa vision pluridisciplinaire qui mêle musique, cinéma, danse, théâtre, arts plastiques, littérature, contes et animations de rue. Sur le plan musique, rappelons que le festival mêle habilement les grandes pointures ([Alpha Blondy, Salif Keïta, etc…) et les artistes plus confidentiels mais non moins talentueux comme les Frères Guissé et bien d’autres (http://www.africajarc.com). Africajarc, c’est avant tout l’histoire d’une commune, Cajarc, d’abord popularisée par le schmilblick de Coluche mais qui a su grâce à une équipe municipale dynamique et une population très mobilisée (230 bénévoles) apporter sa pierre à la vie économique de la région et à son rayonnement culturel, contribuant à la progression de certaines valeurs dont la culture est le fer de lance : respect des différences, ouverture aux autres et estime réciproque. Africajarc a également réussi à balayer l’image d’une commune longtemps caricaturée par un sketch trop populaire. Bonne chance pour l’avenir.

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire