“Comédien d’origine «~baoulée~» (Côte d’Ivoire), Albert N'guessan Gniba surnommé Albert Nguessan Gnamgba ou «~Ayato Nguessan~» s’est distingué sur la scène musicale ivoirienne par son interprétation humoristique du titre, «~Je vole~», du chanteur français Michel Sardou, sous l’intitulé de «~Je s’en va~» en 2002… ”

L’Afrique Enchantee


En qualité de comédien, il s’est illustré au théâtre et dans des films comme J’ai choisi de vivre(1986), Aya (1987), Bal Poussière d’Henri Duparc (1988) , Au nom du Christ de Roger Ngoan Mbala (1992), Le retour des trois bracelets (1996) et Garba (1998).

«~Ayatollah~» ou «~Le petit bossu de Tiagba~» comme on le surnommait, est décédé le 3 septembre 2006 à Abidjan. Sa dépouille a été transférée dans son village natal, Tiagba, dans la région de Jacqueville la même année et y a été inhumée en présence de nombreux artistes.

En 2010, la tombe de l’artiste a subi une profanation : sa tête, ses vertèbres (il était bossu) et ses membres ont été volés et n’ont jamais été retrouvés.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire