“Né en 1981 à N’Djamena, Béral Mbaikoubou est un guitariste, chanteur, auteur et compositeur tchadien spécialisé dans la chanson française. Surnommé le provocateur de l’art ,  Il dénonce dans ses chansons les tares et les absurdités de la société tchadienne. ”
[fr]

 

Béral Mbaikoubou  perd la vue dès l’âge de 3 ans de suite d’une varicelle mal soignée. Il commence à chanter, s’initie à la guitare à l’âge de quinze ans puis poursuit des études supérieures en France.  Il décroche alors un diplôme de philosophie morale et politique à l’université  de Lille en France. Après plusieurs années de scène ,  il sort en 2011 son premier album  intitulé le P.R (Président de la République), le fisc et les sans esprits ( la population) suivi en 2013 d’un second album intitulé jardin des dingues où il chante des textes profondément politiques et contestataires.

Outre sa passion pour la musique, Béral Mbaikoubou est également écrivain et député du 6e arrondissement de N’Djamena depuis 2011, élu grâce à une forte mobilisation de la jeunesse tchadienne. Ce militant a créé un centre pour venir en aide aux déficients visuels. Il est aussi chroniqueur dans un journal à N’Djaména.  En dépit de ses multiples occupations, Béral Mbaikoubou poursuit sa carrière musicale. « Je poursuis l’écriture et le chant en dépit de mes responsabilités politiques. Car l’Art est ce qui se prête le mieux au profond bouillonnement de notre intériorité… ». confie-t-il.

À propos de l'auteur

Gérard Daliam

Gérard Daliam

Laissez un commentaire