Les balbuzards sont de retour. Voilà longtemps que l’on n’avait plus vu au pays de Galle, ce spectaculaire rapace qui pêche en piqué, disparaissant dans une gerbe d’eau à la poursuite d’un poisson. S’il revient, c’est au terme d’une migration de 5.000 kilomètres, qui le ramène des côtes de l’Afrique de l’ouest. Et, s’il plane au-dessus des nouvelles compositions de Catrin Finch (Pays de Galles) et Seckou Keïta (Sénégal), c’est parce qu’il incarne la liberté de voyager et d’échanger, une liberté dont les deux musiciens ont su profiter. Dès qu’ils se sont rencontrés, la harpiste galloise et le joueur de kora sénégalais ont jeté au vent frontières, genres et autres barrières. Depuis plus de cinq ans, leurs cordes ne cessent de dialoguer. Dans un prodigieux ballet aérien, des bribes de mélodies nouvelles ou anciennes s’ébattent parmi des nuages de notes. Leur duo est pour l’instant un secret bien gardé par nos voisins d’outre-Manche. Il serait temps que le public français puisse à son tour décoller…

Depuis leur rencontre en 2012 et un premier album, « Clychau Dibon » (2013), salué par la critique internationale, l’intrépide duo gallois/sénégalais prône l’exploration et surtout célèbre les différences et les parallèles possibles entre leurs instruments et leurs cultures. A travers « Soar », Catrin Finch et Seckou Keïta interrogent la migration et les voyages grâce à leur musique et à leur communion. Une vraie rencontre entre la Musique celtique et la musique mandingue.

Finalistes du Prix des Musiques d’Ici – 2ème édition : 19h00

Germaine Kobo & Bella Lawson

Germaine Kobo, propose un style entre électro et musiques africaines et des textes qui parlent des femmes d’aujourd’hui. Elle se produit en duo avec Bella Lawson, chanteuse et percussionniste Togolaise. Ensemble, elles jouent de la Kalimba, des percussions africaines, calebasse, kamélé ngoni, balafon.

Edgar Sekloka

Auteur, rappeur, chanteur, poète urbain des temps modernes, Edgar Sekloka est un artiste altoséquanais d’origine camerou­naise et béninoise. Son spectacle « Musique noire » aborde les notions d’identité et de soumission, composé d’un répertoire musical confrontant l’ici et le là-bas, et prenant racine dans le blues, le sébéné, le zouk, le folk.

Dates / Lieux / Tarifs :

Mardi 30 octobre 2018 – 19h00

Espace Jemmapes

116 Quai de Jemmapes

75010 Paris

Tel: 01 48 36 34 02

Email: information-ej@asso-crl10.net

Tarif: 8€ / 10€

Contact:

Festival Villes des musiques du monde

4 avenue de la Division Leclerc

93300 Aubervilliers

Tél. 01 48 36 34 02

Email: info@villesdesmusiquesdumonde.com

Site: http://www.villesdesmusiquesdumonde.com/

Du lundi au vendredi : 10h/18h

À propos de l'auteur

admin

admin

Laissez un commentaire