Titres: 1. Kwabo ; 2. Masanga ; 3. Wazee Wa Kisa ; 4. Sokochomale ; 5. Kabwebwe ; 6. Vijana Wapuzi ; 7. Rangi Damu ; 8. Ana Wangu ; 9. Jikita ; 10. Shilo Musiciens :
Dominic Kakolobango: Chant, Guitare acoustique, Bouteille de Fanta
Ary Zogdoulé: Basse
Marlène Dorcéna, Céline T'Hooft et Brigitte Boitte: Chœurs
Roger Isako et Chris Joris: Percussions
Bernie Flathorn: Banjo, Guimbarde
Dizzy Mandjeku: Guitare Electrique
Robert Falk: Guitares Acoustiques et Electriques, Claviers, Programmation ”

Habari Za Kwetu

Dans son premier album paru en 1995 chez Sonodisc, le Zambien Dominic Kakolobango reprend des titres de son ancien professeur, le fameux guitariste du Katanga, Jean Bosco Mwenda, disparu en 1991. On y trouve aussi ses premières compositions afro-folk kalindula parfois teintées de rumba congolaise

« Les chansons de ce CD sont des arrangements sur les compositions originales de Jean Bosco Mwenda, Edouard Masengo et Losta Abelo. Nous avons gardé la mélodie originale (bien sûr), mais nous avons changé la structure des chansons, le rythme et l’instrumentation. Dominic a mis ensemble les paroles de plusieurs versions de la même chanson, ajouté des paroles additionnelles de sa composition ou re-écrit entièrement les paroles (comme dans Rangi Damu). L’instrumentation est basée sur la guitare acoustique mais avec des extras tels que le banjo à 5 cordes ou la guimbarde (des instruments d’origine africaine) des percussions additionnelles, les guitares électriques et les synthétiseurs. Le grand guitariste congolais Dizzy Mandjeku a joué sur deux morceaux et Marlène Dorcéna, inconnue à l’époque a fait des chœurs« .

Source :

http://www.robertfalk.com/FR/pa4_2.php?PHPSESSID=b1ff6727a25917a9be53dea39e0aed77

Dans son premier album paru en 1995 chez Sonodisc, le Zambien Dominic Kakolobango reprend des titres de son ancien professeur, le fameux guitariste du Katagan, Jean Bosco Mwenda, disparu en 1991. On y trouve aussi ses premières compositions folk kalindula / rumba.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire