“Disponible uniquement en anglais, ce livre propose une vision détaillée de l'évolution et de la signification sociale de cette musique populaire d'Afrique de l'Ouest. ”


Christopher Waterman, y décrit la naissance de la juju dans les années 1930 à Lagos, alors capitale coloniale. Il y analyse son évolution dans le Nigeria indépendant et durant le boom pétrolier des années 1980. Il décrit les changements survenus dans cette musique sous l’influence des changements politiques et économiques du Nigeria et du développement du nationalisme yoruba. Christopher Waterman complète cette histoire sociale par une recherche personnelle des critères esthétiques de la juju, du symbolisme de cette musique, et de l’organisation sociale de ce genre dans la ville historique d’Ibadan. Ce livre est ponctué de témoignages des acteurs de cette musique qui racontent avec sincérité leurs vies de musiciens professionnels au sein d’une économie troublée.

À propos de l'auteur

admin

admin

Laissez un commentaire