Titres:
1. Touba
2. Yiilo
3. Addou
4. Diamanou
5. Le Joola
6. Salaye
7. Sénégal
8. Konii woono”

Yelayo

En 2002, Ameth Male sort son premier opus solo, Laanamayo (« La pirogue du fleuve » en pulaar), tiré des sonorités peules (wango, yela, ripo), chanté en peul, en wolof et en bambara et enregistré en « Live » au Stellit Café à Paris.

Sur un croisement d’instruments africains (kora, balafon, djembé, calebasse), occidentaux (contrebasse, guitare) et indiens (tablas), Ameth Male chante son pays, le Sénégal. Dans « Touba », où les arabesques de la guitare de Mathias Duplessy sont soutenues par la calebasse de Thomas et le tabla de Stephen, il rend hommage à Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme et de la ville sainte d Touba. Il y dénonce le naufrage du bâtiment sénégalais, Le « Joola », survenu le 26 septembre 2002 aux larges des côtes gambiennes et qui a fait plus de victimes que « Le Titanic » (1.953 morts et seulement 64 rescapés).

Fiche: Ameth Male (auteur, compositeur, voix) ; Stéphane Bodrossian (contrebasse) ; Elhadj Cissokho (kora, voix sur «~Touba~», choeurs) ; Mathias Duplessy (guitare) ; Samba Kaba (djembé) ; leyti Mbaye (tama) ; Stephen (tablas) ; Thomas (calebasse)

Guests: Laye Kane (guitare) ; Weuz (voix sur «~Sénégal~»)

Enregistrements live / Mixage : Philippe Gueugnon (Satellit Café)

Production : Lutecia Prod

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire