“Titres:
1. Où est l'amour ? 3:11
2. Salaam (Youssoupha feat. Némir) 4:37
3. Points communs (Youssoupha feat. Alonzo, Disiz, Lino, Médine ou Sam's) 4:39
4. Maman m'a dit 3:38
5. Memento (Youssoupha feat. Les Casseurs Flowters) 3:38
6. Love Musik (Youssoupha feat. Ayọ) 3:23
7. À cause de moi (Youssoupha feat. Humphrey) 3:19
8. Chanson française 3:00
9. Entourage 5:00
10. Le score 3:41
11. Niquer ma vie 4:29
12. Mannschaft 4:53
13. Black Out 3:39
14. Smile (Youssoupha feat. Madame Monsieur) 3:41
15. Negritude 4:27
16. Mourir mille fois 5:01
17. Public Enemy (iTunes Bonus Track) 3:57 ”

En 2015, le rappeur Youssoupha sort l’album « NGRTD (Négritude) » (disque de platine), dont “Niquer ma vie” qui connaît un énorme succès sur les plateformes de téléchargement, avec près de 1.500.000 vues sur youtube. “Niquer ma vie” lui vaut le le prix de  » Vidéo de l’année  » aux MTV Africa Music Awards (MAMA), une cérémonie qui s’est déroulée le samedi 22 octobre 2016 à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Dans « NGRTD (Négritude) », Youssoupha nous offre plusieurs titres enregistrés en featuring, « Points communs » enregistré avec Alonzo, Disiz la Peste, Lino, Médine ou Sam’s.

Quant au 8ème titre de l’opus, « Chanson française » (plus de 1.200.000 vues sur youtube), Youssoupha l’a appelé ainsi pour dire que le rap n’est pas une sous-culture mais bien le genre musical le plus prisé en France.

Fiche:

Rap : Youssoupha

Producteurs : Cehashi / Sluzi / Medeline / Nodey

Paroles de “Niquer ma vie”

Couplet 1:

Mes potes m’ont niqué ma vie, fallait qu’j’le dise

L’amitié est chose fragile mais, putain, fallait qu’j’me vide

Fallait qu’je vive dans ce HLM de merde à Cergy

Fallait qu’j’me brise dans une ghetto-mentale qui m’a asservi

La sère-mi, c’est un concept interminable

À cause des potes, j’ai failli finir comme un délinquant minable

La garre-ba, la cachette, la racaille, le racket

Les tracas, les traquenards, le placard, les plaquettes

C’était pas mon rêve, moi, je valais mieux qu’ça

Et puis maman veut pas qu’son fils devienne un mec sale

Tant pis, on s’engraine comme des merdes jusqu’à pourrir

Mais, comme dit le poète: « La jeunesse est un risque à courir »

On traîne en bande ou sur un banc, on se croit immortels

On devient grand, on devient gang, on se dits immortels

Ali est décédé, Mohammed est décédé

Et j’ai l’air con quand j’pense aux paroles qui ont précédé

Excédé vu qu’ma rancœur grimpe

Petit, ça fait déjà longtemps que je n’représente plus le neuf-cinq

J’ai fui le quartier et son cafting

Putain, c’est rude, j’veux pas faire du rap de rue à trente-quatre piges

Et j’pense tellement au temps d’avant, trop tragique

Que mon prochain « Planète Rap », je le ferais sur radio « Nostalgie »

Et j’m’agite pas pour les codes de ma ville

J’dédie ce Verse à tous mes potes, ceux qui ont niqué ma vie

Chorus:

C’est pour ceux qui nous esquivent, ceux qui restent braves

Ceux qui galèrent en équipe, ceux qui grandissent comme des barges

Ceux qui nous motivent, ceux qui nous poussent à l’outrage

Ceux qui nous estiment, ceux qui ne tournent pas la page

Alors lève la main si t’es en guerre avec les tiens, cousin

Lève ta main si tu te perds à cause des tiens, mais bon

Lève ta main si t’es solidaire des tiens

C’est pour ceux qui nous estiment, ceux qui ne tournent pas la page

Couplet 2:

Mon frère a niqué ma vie, fallait qu’j’lui dise

La famille est chose fragile mais, putain, fallait qu’j’me vide

Fallait qu’je vibre, que je laisse enfin la raison parler

Fallait qu’je vise une autre ambition que la maison d’arrêt

À c’qu’il paraît, les regrets te capturent

Vu qu’au moment où j’rappe ce texte, tu crèves encore entre quatre murs

J’capte plus là où tu veux vraiment en venir

J’cale dur depuis que tu m’mens, que tu te laisses partir en vrille

J’ai plus d’envie, il y a ma rancœur qui s’voile

Les gens ont peur de nager juste à côté d’un homme qui s’noie

Et, toi, t’as failli tuer mes études et ma carrière

J’ai brûlé les vertus avant de couvrir tes arrières

Les barreaux, les barrières, l’amour me délaisse

Du coup, je t’envoie des mandats, car j’ai pas l’cœur pour t’envoyer les lettres

Dans ta cellule, si tu entends cette chanson

J’espère qu’elle te fera mal, comme j’ai mal à chaque fois que tu tombes

On est ensemble mais, moi, j’ai grandi dans ta pénombre

Montre l’exemple parce que mon fils porte ton prénom

Fraternité parfois compliquée à vivre

J’dédie ce Verse à mon frère parce qu’il à niqué ma vie

Chorus

Couplet 3:

Mais qui a niqué ma vie? Fallait qu’j’vous l’dise

La critique est chose facile mais, putain, fallait qu’j’me livre

En vrai, la rue ne vaut d’être vécue sans révolte

Elle aurait fait de moi une victime si j’avais grandi sans mes potes

Alors laisse-moi leur rendre hommage, hommage à mon frère

Pour tout ce qu’on a partagé, pour tout c’qu’il m’ont offert

Parce que, sans eux, je serais mort au casse-pipe

Putain, je pense à dire merci, j’le réalise qu’à trente-quatre piges

J’parle du pire plutôt que d’garder le silence

Puisque, le contraire de l’amour, c’est pas la haine mais bien l’indifférence

Sans eux, mon public n’aurait pas le rappeur que je suis

Sans eux, Malik n’aurait pas le père que je suis

S’il y’a des gens don’t j’ai forcé l’admiration

J’aimerais qu’ils sachent à qui je dois tout mon vécu, mon inspiration

Mon cœur n’est pas vide

J’dédie cette chanson à mes potes et à mon frère parce qu’ils ont sauvé ma vie

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire