“Le polihet est une danse et un rythme provenant du patrimoine du pays Nyabwa, au centre-ouest de la Côte d’Ivoire. Il abandonne la musique moderne en vue de s'investir dans la tradition. À l'origine, le polihet était considéré comme une danse tonique s'exécutant au clair de lune en pays Nyabwa en vue de se remonter après les dures épreuves quotidiennes. Le polihet était pratiqué à toutes les occasions, notamment dans les cérémonies funéraires, les baptêmes ou les mariages. ”

Ce genre musical et chorégraphique nourri aux sonorités et à la gestuelle traditionnelles du sud-ouest ivoirien fut découvert en 1988 par Jimmy Gnahoré (ou Djimi Gnahoré) lors d’une tournée au pays Nyabwa. Il le relancera et le mettra en valeur à travers des thèmes marquants comme l’amour, la haine, la mort, la paix.

Né en 1989, dans sa version moderne, au Bomanin sous la houlette de ses managers Arsène Douoh et Martin Fallet Lago, le polihet franchit les frontières du village pour se sédentariser en ville sous une autre coloration.

*Source : wikipedia

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire