“La reggada est un style musical et une danse guerrière issus de la grande confédération tribale berbère des Béni-Snassen au nord-est du Maroc. On la retrouve principalement dans les provinces de Berkane et Oujda, mais aussi dans les provinces de Taourirt, Nador, Guercif, Taza, Al Hoceima. En dehors de la région des Béni-Snassen et de l'est marocain d'une manière plus générale, la reggada est très appréciée dans le reste du Maroc, mais aussi à l'international grâce au diaspora marocaine.”

Origine

La reggada tire son origine de la danse guerrière rifaine nommée « aarfa » ou « imdiazen ».

Elle s’est internationalisée grâce notamment à la diaspora marocaine en Europe.

Danse, rythme et instruments

Ce style musical est issu de la danse folklorique du patrimoine folklorique marocain qui a été modernisée en associant des instruments modernes aux instruments traditionnels. Ainsi le piano-synthétiseur est utilisé à la plus des flûtes traditionnelles.

Les instruments utilisées à l’origine sont le « adjoun » (bendir en darija), le « zamar » (flûte à cornes rifaine, instrument phare de la reggada) ou encore la « tamja » (gasba en darija). Aujourd’hui, le synthétiseur est omniprésent dans ce style musical.

Etymologie

Cette style musical fut appelé reggada dans les années 1980. Les villages d’Aïn Reggada (Maroc) ou Tala-n-Areggada, dans la Province de Berkane (la source qui dort, en raison de son caractère capricieux), auraient donné son nom à cette musique mais il s’agirait avant tout d’une étymologie populaire.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire