Style populaire en Afrique du Sud, le sgubhu provient du mot "isigubhu", un "tambour" zulu utilisé dans diverses musiques, manifestations et par les églises traditionnelles "Shembe" et "Zion"). Le sgubhu a été remis au goût du jour en 2006 par le groupe Bongo Maffin qui l'a introduit dans son kwaito aux parfums électro et hip hop. ”

A partir de 2007, certains producteurs et deejays commencent à mêler sgubhu et house, lançant ainsi le sgubhu house.

Avec l’apparition en 2012 du gqom, la nouvelle génération de producteurs et deejays associent le sgubhu house à cette nouvelle musique, elle-aussi dérivée de la house, et née à Durban pour lancer le gqom & sgubhu ou sgubhu & gqomu.

Selon certains, le sgubhu signifierait :

S : Smile (sourire) : il vous donne la valeur nominale

G : Glamorous (Fascinant) : vous savez quoi faire!

U : Uncanny (Étrange) : la façon dont vous savez quoi faire

B : Blossom (S’épanouir, fleur) : renouvellement de votre esprit

H : Hand (Main) : que vous donnez toujours

U : Unbreakable (Incassable) : vous avez un fort esprit

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire